Aleteia
La fĂŞte du jour

Vendredi 2 Juin
Saint Erasme

martyr (âśť v. 301)

ou saint Elme.
Il menait une vie ascétique dans sa solitude d'Antioche. D'après une des légendes à son sujet, mû par une inspiration divine, il annonça l'Évangile et parvint ainsi jusqu'en Macédoine, à Ochrid. C'est là qu'il fut martyrisé, revêtu d'une cuirasse de bronze incandescent.
Selon une autre légende, il aurait été évêque de Formie près de Gaète en Italie, d'autres le confondent avec un évêque syrien du nom d'Erasme d'Antioche...
Illustration: Erasmus de Formiae et Saint Maurice par Matthias GrĂĽnewald (1517-23)
Il est devenu le saint patron des marins. On attribue l'origine de ce patronage à un prodige: entouré de fidèles, saint Erasme était en train de prêcher quand un orage éclata brusquement; la terreur s'empara de l'assistance mais le saint demeura, lui, absolument tranquille, et l'on vit qu'au-dessus de sa tête, le ciel restait calme et serein tandis que la foudre tombait à ses côtés, l'épargnant miraculeusement. C'est pourquoi les marins ont donné le nom de feux Saint-Elme aux aigrettes lumineuses qu'ils aperçoivent parfois à l'extrémité des vergues et des mâts de leurs bateaux; ce nom désigne aussi les petites flammes qui voltigent la nuit à la surface de l'eau.

Vous voulez découvrir d’autres histoires de saints ? Cliquez ici

JĂ©sus se manifesta encore aux disciples
sur le bord de la mer de Tibériade.
Quand ils eurent mangé,
JĂ©sus dit Ă  Simon-Pierre :
« Simon, fils de Jean,
m’aimes- tu vraiment, plus que ceux-ci ? »
Il lui répond :
« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
JĂ©sus lui dit :
« Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois :
« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? »
Il lui répond :
« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
JĂ©sus lui dit :
« Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois :
« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? »
Pierre fut peiné
parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait :
« M’aimes-tu ? »
Il lui répond :
« Seigneur, toi, tu sais tout :
tu sais bien que je t’aime. »
JĂ©sus lui dit :
« Sois le berger de mes brebis.
Amen, amen, je te le dis :
quand tu Ă©tais jeune,
tu mettais ta ceinture toi-mĂŞme
pour aller lĂ  oĂą tu voulais ;
quand tu seras vieux,
tu Ă©tendras les mains,
et c’est un autre qui te mettra ta ceinture,
pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
JĂ©sus disait cela pour signifier par quel genre de mort
Pierre rendrait gloire Ă  Dieu.
Sur ces mots, il lui dit :
« Suis-moi. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement