Aleteia

Trois vidéos, une même joie, un même Dieu

Trois vidéos, une multitude de prêtres : la même joie, un Dieu. Tandis qu’à Bordeaux, des prêtres fraîchement ordonnés remixent une chanson de l’Emmanuel en guise de remerciement, outre-Atlantique, sept jeunes nouveaux prêtres ne peuvent contenir leurs joies et se transforment en break danseurs. Et au Brésil, des prêtres chantent simplement pour louer Dieu dans un train !

Comment ne pas être reconnaissant vis à vis de tous ceux qui contribuent à découvrir sa vocation. Certains l’ont bien compris, la vidéo de Pierre Deprecq nous le prouve. Six nouveaux prêtres et autant de voix remixent Alléluia Jubilate de la communauté de l’Emmanuel. De jolies paroles en anglais et en français remerciant les évêques, les parents, les « papis » et les « mamies » grâce à qui des vocations grandissent. Une belle surprise pour ceux qui étaient présents en la cathédrale Saint-André de Bordeaux, le 25 juin 2018 lors des ordinations sacerdotales du diocèse.

 

 

Comment ne pas être dans la joie quand ce « fiat » que l’on a répété inlassablement dans son cœur peut enfin être dit à voix haute, à la fois soufflé comme un soulagement et crié comme un enfant qui ne peut pas se contenir ? Une joie divine, inexprimable humainement, mais visible dans le regard et dans le sourire d’un jeune prêtre. Un océan sépare les ordinands américains et français, mais Dieu les rapproche par la joie qu’il leur procure. En Louisiane, sept prêtres ne peuvent s’empêcher de laisser éclater leur joie en s’inventant break danseurs. Ils sont « prêtres, prophètes et rois » et appliquent cette devise en dansant comme David. Lors d’une réception organisée pour féliciter les ordinands, les jeunes prêtres mettent le feu à la piste de danse sur le rythme de la chanson Shout de The Isley Brothers. La page Facebook du diocèse de Lafayette a partagé cette vidéo en commentant fièrement « Nous devions partager ! Nos nouveaux prêtres nouvellement ordonnés célèbrent leurs ordinations ! Félicitations à nos merveilleux nouveaux prêtres ! ».

Heureusement, la joie est constitutive d’un chrétien et d’un prêtre. Elle ne s’éprouve pas qu’au retour d’une ordination. Elle est un chemin, et les prêtres de l’archidiocèse de Rio de Janeiro en sont conscients. Récemment ordonnés ou pas, ils ne ratent jamais une occasion pour « prier deux fois » et louer Dieu grâce au chant. Peu importe la direction du train, ces prêtres n’ont qu’une destination, un but, une finalité et quelle joie d’être sur le chemin !