Aleteia

Les évêques français entament leur visite ad limina à Rome

Un groupe d’évêques français se rendra à Rome à partir du lundi 9 mars dans le cadre d’une visite « ad limina ». Ils seront reçus par le pape François.

Ce sont 32 évêques français qui entameront leur visite ad limina à Rome le 9 mars 2020. Ce terme, du latin ad limina apostolorum – « au seuil [des basiliques] des apôtres » – désigne la visite que chaque évêque fait tous les cinq ans environ au Saint-Siège. Pour Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, elle permet de « relancer le zèle apostolique, à la fois en s’unissant à l’acte de foi des deux apôtres et en rencontrant le successeur actuel de saint Pierre ». Il s’agit d’abord d’un pèlerinage sur les tombeaux des apôtres saints Pierre et Paul, qui permet en même temps de renforcer les liens avec le Saint-Siège, ainsi qu’entre diocèses voisins.

Une messe hommage aux victimes de terrorisme

Les évêques se rendront à Rome en trois groupes, chacun rassemblant plusieurs provinces ecclésiastiques et membres associés à la Conférence des évêques de France. Le premier groupe composé des évêques venus du Grand Ouest de la France sera sur place toute cette semaine. Les évêques du Grand Nord-Est leur succéderont la semaine prochaine, ceux du Grand Sud-Est de la France, la dernière semaine de mars.

Les évêques rencontreront le pape François lundi 9 mars à 10h30. Chaque jour, ils célébreront l’Eucharistie dans l’une des quatre basiliques majeures : Saint-Pierre, Saint-Jean-de-Latran, Saint-Paul-hors-les-Murs et Sainte-Marie-Majeure. Une messe présidée par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, sera également célébrée mercredi 11 mars à Saint-Louis-des-Français dans le cadre de la journée nationale en hommage aux victimes de terrorisme. Au cours de leur semaine à Rome, les prélats rendront visite aux responsables des congrégations, dicastères et conseil qui composent la curie romaine.

Lire aussi :