Aleteia

Campagne Alliance Vita : la cour d’appel de Paris déboute Mediatransports

La cour d’appel de Paris a débouté la régie publicitaire Mediatransports au profit de d’Alliance Vita à propos de la campagne de l’association lancée en janvier, « La société progressera ». Deux des trois publicités, celles portant sur la paternité et la maternité, avaient été supprimées des panneaux d’affichage gérés par la régie publicitaire dans les gares.

Est-ce l’épilogue judiciaire de la campagne de publicité d’Alliance Vita ? Alors que le juge des référés avait ordonné début janvier la reprise de l’affichage de la campagne d’Alliance Vita portant sur le respect de la maternité et de la paternité, la régie publicitaire Mediatransports n’avait pas remis les visuels dans les gares parisiennes au motif qu’elle avait fait appel. « Par ordonnance du premier président de la cour d’appel de Paris, la société Mediatransports vient d’être déboutée au profit d’Alliance Vita et condamnée aux dépens », a indiqué l’association dans un communiqué. Si la cour d’appel a jugé recevable la demande de la société Mediatransports, elle l’a néanmoins estimé « infondée », la condamnant à verser la somme de 1.500 euros à Alliance Vita.

Le 2 janvier, la régie publicitaire avait retiré deux des trois visuels de la campagne « au regard du principe de neutralité qui incombe [à la société] » quelques heures après que des personnalités se sont offusquées sur les réseaux sociaux de sa démarche. À la suite de cette décision, Alliance Vita avait saisi le juge des référés du tribunal judiciaire de Paris qui a ordonné la reprise de l’affichage de cette campagne, ce samedi 4 janvier. « L’affichage présente un caractère libre et ces affiches ne contreviennent pas aux lois qui encadrent la publicité extérieure », avait estimé le juge. « En droit, un contrat doit être exécuté par chaque parti, (…), nul ne peut se faire justice soi-même ». Médiatransports avait néanmoins décidé de ne pas reprendre l’affichage et de faire appel.

Lire aussi :