Aleteia

La mère de Carlo Acutis : « Je ressentais auprès de mon fils la présence de Dieu »

www.carloacutis.com

À l’approche de la béatification du jeune italien Carlo Acutis, sa mère Antonia Salazano s’est confiée sur le miracle attribué à son fils, dont la sainteté rayonne depuis sa mort.

Surnommé « le geek de Jésus », Carlo Acutis, adolescent italien décédé en 2006 à l’âge de 15 ans des suites d’une leucémie foudroyante, va être béatifié au printemps prochain. Dans une interview accordée à l’agence italienne Sir en février dernier, sa mère, Antonia Salzano, a livré de passionnants détails concernant le miracle attribué à l’intercession de son fils. « C’est celui de la guérison du pancréas d’un petit enfant mourant, au Brésil », a-t-elle indiqué. « Il était si malade que sa vie même était menacée. Carlo a prié pour lui, et à la suite de cette prière, le pancréas de l’enfant est redevenu normal. Il n’y a donc pas eu besoin de pratiquer l’intervention chirurgicale très risquée que les médecins prévoyaient ».

Ce n’est pas un hasard si la réputation de sainteté de Carlo s’est rapidement répandue. Comme le décrit Antonia Salzano, depuis sa mort « les gens se sont tournés vers lui avec confiance. Notamment une dame qui est venue à ses funérailles. Elle avait une grave tumeur. Elle a prié sur la tombe de Carlo et elle a été guérie immédiatement elle aussi. Une autre femme de 44 ans qui ne pouvait pas avoir d’enfants est aussi venue prier sur sa tombe. Un mois plus tard, elle a appris qu’elle était enceinte. » Un rayonnement qui n’étonne pas vraiment la mère de Carlo. Il y avait, dans le quotidien qu’il a mené jusqu’au dernier jour de sa vie, « une harmonie visible ». Une attitude de vie qui pourra, selon Antonia Salzano « aider beaucoup de personnes qui veulent cheminer vers la sainteté ».

Lire aussi :

« Des jeunes ont créé des groupes de prière pour imiter l’exemple de Carlo. Son histoire est souvent racontée pendant les cours de catéchisme par des témoins qui l’ont connu personnellement. Tout cela m’a apporté la sérénité, en apprenant à quel point Carlo fait du bien à tant de personnes. Il a aidé de nombreuses âmes à se rapprocher de Dieu. Beaucoup nous ont signalé des miracles, des grâces spéciales et des conversions », confirme-t-elle encore.

Il se passait quelque chose de spécial

Dans la famille et dès l’enfance de Carlo, la mère du futur bienheureux a compris très vite qu’il se passait quelque chose de spécial. « Déjà petit garçon, il était différent des autres. En même temps, Carlo vivait comme ceux de son âge. Il partageait des passions communes aux autres jeunes, comme internet, le foot… Il aimait passer du temps avec des amis ». Pour sa mère, Carlo était un garçon « très social, mais il faisait tout avec beaucoup d’équilibre ».

Tout en s’amusant avec les autres, le jeune geek était « habité par la présence de Dieu : il allait à la messe aussi souvent que possible, en pratiquant l’adoration eucharistique à chaque fois avant et après la messe. Il récitait aussi son chapelet tous les jours. Il était très fidèle dans ses prières et ses dévotions », conclut-elle.