Aleteia

Coronavirus : les messes suspendues dans le Morbihan

rui vale sousa / Shutterstock
Vannes, ses remparts et sa cathédrale.

Alors que la détection de cas de Covid-19 dans le Morbihan a conduit la préfecture et la municipalité à prendre plusieurs mesures de prévention, le diocèse de Vannes vient à son tour de publier des consignes radicales à destination des prêtres et des fidèles.

Nouveau foyer de contamination du coronavirus en Europe, la France compte pour le moment sur son territoire un peu plus de 200 cas détectés et quatre morts. L’Oise, la Haute-Savoie et le Morbihan font partie des zones les plus touchées. Alors que le niveau d’alerte est passé au stade 2 en France ce week-end, l’objectif est désormais « d’isoler les cas et prendre des décisions fortes » pour « retarder ou éviter la propagation ».

Quelques jours après avoir donné une série de recommandations et suite à un arrêté préfectoral interdisant « les rassemblements de quelque nature que ce soit sur tout le territoire du Morbihan jusqu’au 14 mars », l’évêque de Vannes, Mgr Centène, a pris de nouvelles dispositions. Après avoir consulté les autorités préfectorales et la gendarmerie nationale, il a transmis  de nouvelles mesures pour prévenir l’épidémie. En matière liturgique, « les messes et les célébrations publiques sont suspendues », précise-t-il. Les prêtres célèbreront privément pour l’ensemble des fidèles et tout particulièrement pour les malades. Pour celles et ceux qui veulent suivre l’office du jour, une messe quotidienne, célébrée par l’évêque ou un vicaire général, sera radiodiffusée à 15 heures. Les offices des communautés religieuses ne seront pas ouverts au public et le sacrement de réconciliation sera donné individuellement en-dehors de toute célébration communautaire. Enfin, les obsèques ne seront célébrées qu’en présence de la famille du défunt et du cercle des plus proches tandis que les mariages et les baptêmes ne seront célébrés qu’en présence des familles.

Lire aussi : « Épidémie du coronavirus ou épidémie de peur ? »

En matière pastorale, « les séances de catéchèse et d’aumônerie sont annulées sur tout le bassin d’Auray et partout où une décision de fermeture des écoles, collèges et lycées sera décrétée par l’autorité compétente », indique le diocèse. Si l’activité ordinaire des paroisses se poursuit « en évitant les contacts et les rassemblements de plusieurs personnes en un même lieu, « toutes les réunions qui ne présentent pas un caractère d’extrême urgence seront reportées ». Remerciant chacun « pour le respect de ces consignes temporaires », l’évêque de Vannes invite également chacun « à prier pour les personnes atteintes de cette maladie, et d’une façon plus générale pour tous les malades et tous les soignants ».

D’après les derniers chiffres, le bilan de l’épidémie du coronavirus a dépassé les 3.100 morts. En France, face à cette situation, le gouvernement a pris des mesures pour tenter de freiner la propagation : fermeture des écoles dans les foyers de la maladie, suspension des voyages scolaires à l’étranger ou encore interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu fermés.

Lire aussi : Coronavirus : sans la messe, vivre la communion spirituelle