Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Les lieux de la Bible : Sichem, la ville où Dieu apparaît à Abraham

Partager

Sichem, cette ville cananéenne, se trouve à mi-chemin entre le lac de Galilée et la mer Morte. Si elle a acquis une réputation stratégique importante pour les Égyptiens, Sichem sera surtout pour les Hébreux la cité de l’apparition de Dieu à Abraham, faisant ainsi de cette ville le lieu même du don de la Terre promise. Vénérée par les successeurs d’Abraham, Sichem deviendra alors la première cité des patriarches avec Josué, puis Joseph… Lieu hautement symbolique, donc, Sichem sera, à ce titre, plusieurs fois citée par la Bible.

Ville de Palestine, située près de l’actuelle Naplouse, à une cinquantaine de 50 kilomètres au nord de Jérusalem entre le mont Ebal et le mont Gerizim, Sichem fut très tôt dans l’Histoire une place forte cananéenne réputée à laquelle les récits bibliques se réfèrent à de multiples reprises. Le lieu avait acquis, en effet, dans l’Antiquité une importance stratégique en raison de son installation au carrefour de deux grandes voies majeures de communication nord-sud et est-ouest. Très rapidement, du fait même de cette position, la ville se verra dotée de nombreuses fortifications puissantes aux portes gigantesques et aux larges tours rectangulaires. Des fouilles récentes ont permis de dégager des murs datant des pharaons hyksos au XVIIe siècle avant Jésus Christ, une maison samaritaine et des restes de sanctuaire et de temple. Ces découvertes confirment l’importance de Sichem, cette cité biblique où Abraham s’arrêta, mais aussi Josué, Joseph ou encore Roboam…

Lire aussi : Les lieux de la Bible : le mont Horeb, montagne aride où Dieu se révèle

Le don de la Terre promise

Ainsi que le rappelle la Genèse, lorsque Abraham arrive au pays de Canaan, c’est à Sichem même qu’il s’arrête en premier: « Abraham traversa le pays jusqu’au lieu nommé Sichem, au chêne de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays ». Mais qui étaient au juste ces Cananéens habitants Sichem et cités par la Bible ? Leur nom provient du fils de Cham, nommé Canaan, lui-même second fils de Noé. Sichem, ville de cette région dite de Canaan, sera habitée, en fait, de nombreuses autres populations fort diverses citées également par la Bible : Hittites, Girgashites, Amorites, Perizzites, Hivites et Jébuséens. Or, c’est en ce lieu mémorable nommé Sichem que le Seigneur apparaît à Abraham sous l’arbre de Moré. Dieu lui dit : « À ta descendance je donnerai ce pays ». Quelques mots seulement, mais déterminants, et surtout synonymes de Terre promise, une promesse qui confirmera Israël comme étant le peuple élu. En hommage à cette apparition divine, et ainsi que le rappelle le livre de la Genèse, Abraham bâtit à Sichem un autel au Seigneur ; le premier autel dédié au Dieu d’Israël se situe donc en cette ville même de Sichem.

Abraham trois anges
Abraham se prosterne devant les trois Anges (mosaïque de la cathédrale de Monreale, XIIe siècle).

Capitale, royauté et lieu de divisions

Mais l’histoire de Sichem ne s’arrête pas là. Dans les récits bibliques, la ville sera également promise à devenir une capitale, lieu de royauté, et surtout la première cité des patriarches.
Ainsi, la fameuse cité deviendra-t-elle un premier lieu de royauté avec Abimelech ; une royauté qui se soldera cependant par un échec sanglant lors du terrible massacre de la Tour de Sichem où près d’un millier d’hommes et de femmes périrent dans le feu allumé par le nouveau roi jaloux de ses prérogatives contestées.

Lire aussi : Les lieux de la Bible : Jérusalem dans le Nouveau Testament, une ville d’unité et de divisions


Malgré cela, Sichem deviendra, par la suite et surtout, la première cité des patriarches en Terre Sainte, cité dont Josué perpétuera l’héritage en invitant d’autres tribus à entrer dans l’Alliance. Il y bâtira, lui aussi, après Abraham, un autel au Seigneur sur le Mont Ebal proche de là, ainsi que le rappelle le livre même de Josué. À partir de là, Sichem sera vénérée par les successeurs d’Abraham et deviendra une capitale du royaume d’Israël. Elle abritera la sépulture du patriarche Joseph, fils de Jacob. Ce lieu sera également le lieu de sépulture de ses deux fils, Éphraïm et Manassé. Mais les déchirements ne manqueront pas de marquer la suite de l’histoire d’Israël avec de nouveau une division du royaume…
tombe de joseph a shechem
Tombeau de Joseph à Sichem (1839) David Roberts — Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA

Cependant, ce sera encore à Sichem que le fils de Salomon, Roboam, se rendra pour y être proclamé roi. Mais, si Sichem est, une nouvelle fois, élue capitale, lieu de royauté, des divisions politiques et schismes religieux seront cependant le lot quotidien et viendront bouleverser l’ordre établi ; ainsi, c’est en cette ville de Sichem que Jéroboam commandera deux veaux d’or et qu’il enjoindra à son peuple de les vénérer au lieu de se rendre à Jérusalem… Une fois encore, ces temps troublés ne pourront que se solder par la colère divine et la chute de la ville.
À deux kilomètres de Sichem, la ville de Neapolis sera construite par l’empereur romain Vespasien en 72 ap. J.-C., la future Naplouse. Naplouse que nous connaissons encore aujourd’hui et près de laquelle se trouvent encore de nos jours les vestiges de cette cité biblique.

Lire aussi :

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement