Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

La série "Plus belle la vie" met le handicap à l'honneur

Partager

Un nouveau personnage a fait son apparition dans la série « Plus belle la vie » le 21 août dernier. Il s’agit de Rémi, apprenti serveur, qui est porteur de trisomie 21. Un éloge de la différence ?

Diffusée du lundi au vendredi à 20h20 sur France 3, la série « Plus belle la vie » a réussi à séduire de nombreux téléspectateurs depuis 2004. Différentes intrigues se nouent et se dénouent au fil des mois, convergeant vers le quartier imaginaire du Mistral, à Marseille, et mettant en scène la vie quotidienne de ses habitants auxquels, il faut en convenir, il arrive bien des mésaventures. Comme quoi certains jouent de malchance… La série en est à présent à sa quinzième saison.
Depuis le 21 août dernier, un nouveau protagoniste a fait son apparition. Interprété par Samuel Allain Abitbol, Rémi est un jeune apprenti serveur porteur de trisomie 21. Ce barman un peu spécial vient mettre une nouvelle tonalité dans l’équipe du bar et s’attire la sympathie des clients par sa bonhomie, tout en faisant ses débuts dans le monde du travail. C’est Thomas, l’un des personnages principaux et employé du bar du Mistral, qui annonce son arrivée à son équipe. Pour lui, il s’agit de « célébrer la différence ». Une initiative à l’image de dizaines d’autres qui se multiplient… dans la vie réelle.

Lire aussi : Ces troquets pas comme les autres qui mettent le handicap à l’honneur

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
ciaone

Desde o início de nossas atividades, em 2012, o número de leitores da Aleteia cresceu rapidamente em todo o mundo. Estamos comprometidos com a missão de fornecer artigos que enriquecem, informam e inspiram a vida católica. Por isso queremos que nossos artigos sejam acessados por todos. Mas, para isso, precisamos da sua ajuda. O jornalismo de qualidade tem um custo (maior do que o que a propaganda consegue cobrir). Leitores como você podem fazer uma grande diferença, doando apenas $ 3 por mês.