Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Quand s’agenouiller devant le Saint-Sacrement devient un acte missionnaire

Partager

Et s’il suffisait de regarder amoureusement le Christ pour devenir missionnaire ? Depuis près de 20 ans, le groupe de prière ABBA a fait de l'adoration eucharistique l'un de ses piliers. Happés par la grâce de la présence réelle, ces missionnaires contemplatifs ont à cœur de transformer des vies en donnant à redécouvrir cette forme de prière.

« Le sacrifice eucharistique est source et sommet de toute la vie chrétienne », peut-on lire dans Lumen Gentium, la constitution dogmatique sur l’Église. Cette déclaration de Vatican II ne fait aucun doute pour les membres du groupe de prière ABBA. En pénétrant dans l’impressionnante église de Saint-Étienne-du-Mont, située au sommet de la colline sainte Geneviève à Paris, pour une veillée, difficile de voir autre chose que la Sainte Hostie.
Plongée dans la pénombre, l’église connue pour son jubé finement sculpté s’efface pour donner à voir l’essentiel : le Christ. Sur l’autel, des entrelacs de tissus mettent en valeur l’ostensoir tandis que, çà et là, des processions de bougies encadrent l’autel. Le silence plane puis se brise : la voix d’une jeune fille s’élève pour conduire une méditation sur Jésus Eucharistie.
Jubé de l'église Saint-Étienne-du-Mont à Paris

Des veillées d’adoration depuis 19 ans

Tous les mercredi soirs depuis 19 ans, les membres du groupe ABBA se relaient pour animer une veillée eucharistique au cœur du quartier latin. Si de jeunes habitués se pressent sur la montagne sainte Geneviève, ces soirées attirent parfois de simples curieux.


Poussant la porte de l’église par hasard, ces derniers restent souvent sans voix devant tant de beauté. À l’entrée, deux ou trois jeunes se tiennent prêts à les accueillir et à répondre à leurs questions. Près du chœur, la chorale du groupe s’applique quant à elle à soigner chacun de ses chants. Car la beauté, dit-on, conduit à Dieu. Un souci du détail et une qualité d’accueil qui ne peut que préparer ces âmes assoiffées à se laisser transformer.

Depuis 15 ans, au pied du Panthéon, le Christ ne cesse de convertir des cœurs

Né en 2000, ce groupe de prière a été créé par un petit noyau d’amis après plusieurs pèlerinages à Assise, Rome et Medjugorje. Bouleversés par l’amour du Christ, ces Français se sont sentis progressivement appelés à une mission particulière : faire aimer le Christ au travers de l’adoration eucharistique.
À l’école de Marie, ils ont découvert que l’on ne devient réellement missionnaire qu’en s’agenouillant devant le Saint-Sacrement. Associant le chapelet et la pratique du jeûne à l’adoration, ces chrétiens sont donc désormais parés pour la mission.

Lire aussi :

En plus de ces veillés du mercredi ouvertes à tous, les membres du groupe ABBA se rendent disponibles auprès des écoles et des paroisses pour faire découvrir l’adoration. Emportant leurs bougies et leurs voix d’ange, ils s’appliquent à magnifier chaque petit chapelle pour le Christ. Que ce soit à Versailles ou dans une petite paroisse en périphérie de Paris, leurs cœurs ardents ne se lassent pas de témoigner. Aux adolescents souvent en quête de sens, ils donnent à voir la vraie source.

Le cénacle, un engagement qui soude les missionnaires

Pour les plus assidus, le groupe propose également un engagement hebdomadaire, « en cénacle ». À l’image des premiers chrétiens, les missionnaires se retrouvent pour prier ensemble et partager un repas. Consacrés à Marie, ils se portent dans la prière les uns les autres et se soutiennent pour affermir leur zèle apostolique.
Et afin de prendre au sérieux cet engagement, ils sont traditionnellement envoyés en début d’année par l’un des évêque auxiliaire de Paris, jusqu’à présent Mgr Beau. Devant l’autel, le genou à terre, ils prononcent solennellement une prière d’engagement pour l’année.


Dans le fond, les jeunes d’ABBA ne font qu’appliquer à la lettre le conseil précieux de saint Bernard de Clairvaux. « Si tu es sage, montre-toi vasque non pas canal ». Si un canal reçoit l’eau et la répand presque tout de suite, la vasque, en revanche, attend d’être remplie pour communiquer sa surabondance ! Pour annoncer le Christ au monde, quoi de mieux que d’être soi-même rempli de sa présence ?

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM


Quand les saints nous expliquent l'importance de la prière :

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
ciaone

Desde o início de nossas atividades, em 2012, o número de leitores da Aleteia cresceu rapidamente em todo o mundo. Estamos comprometidos com a missão de fornecer artigos que enriquecem, informam e inspiram a vida católica. Por isso queremos que nossos artigos sejam acessados por todos. Mas, para isso, precisamos da sua ajuda. O jornalismo de qualidade tem um custo (maior do que o que a propaganda consegue cobrir). Leitores como você podem fazer uma grande diferença, doando apenas $ 3 por mês.