Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Les secrets de Saint-Pierre : clins d’œil d’artistes

Partager

LES SECRETS DE SAINT-PIERRE (3/5) Plus grand édifice de la chrétienté, connue de tous, la basilique Saint-Pierre est un lieu dont l'exploration ne finit jamais vraiment. Pendant l'été, I.MEDIA vous propose de partir à la découverte des secrets de la basilique vaticane.

Devant la majesté et la solennité de la basilique Saint-Pierre, le visiteur est loin de se douter que parmi les dorures, les statues baroques et les mosaïques gigantesques se cachent, de-ci, de-là, quelques anecdotes amusantes. Ces clins d’œil d’artistes demandent un peu d’attention pour arriver à les déceler et prêtent à sourire.
En se dirigeant sur l’aile droite de la basilique, au niveau de l’abside, le visiteur trouve un monument, dédié à Clément XIII (1758-1769) et réalisé par Antonio Canova (1784-1762). Ce dernier n’a pas hésité à laisser dans cette œuvre, une de ses plus réussies, représentant le pape à genoux avec une femme junionique, allégorie de la religion, et deux lions, un hommage à l’un de ses assistants.
the_tomb_of_pope_clement_xiii
La tombe du pape Clément XIII au Vatican, Antonio Canova.

Ce dernier se nommant « éléphant », Canova a donné à l’arrière-train d’un de ses lions des formes qui rappellent celles du pachyderme. Trompe, défenses et oreilles : subtilement, tout y est ! Plus encore, une reproduction de crotte-de-nez est même cachée dans une des narines du lion : aux plus téméraires d’aller vérifier l’anecdote ! Boutade ou véritable clin d’œil ? Son origine reste mystérieuse.
En terme de clins d’œil cachés, le Bernin n’est pas en reste. Le célèbre auteur de l’immense baldaquin qui surplombe l’autel principal a laissé dans une de ses colonnes (celle à gauche la plus près de la chaire de saint Pierre) son chapelet, difficile à distinguer tant il se confond avec le reste du pilier.
D’ailleurs, autre allusion qu’un touriste pressé ne saurait voir : au pied des colonnes du baldaquin se cachent des visages de femmes dans des écus en marbre. Chacun d’entre eux représente une des phases de l’accouchement et le dernier présente celui d’un nouveau né tout potelé. Ils symbolisent ainsi la maternité de l’Église, Mère de tous les fidèles et de toutes les églises.

Le « M » de la Pietà

Fait peu connu aussi, la Pietà, placée dans une chapelle au fond de la basilique, est une des rares statues de Michel-Ange qui soit signée. Son jeune auteur y a laissé un monogramme. Les lignes dans la paume de la main de la vierge laissent en effet apparaître un « M ».

DETALE PIETY
Shutterstock

En se dirigeant dans l’aile gauche de la basilique, le pèlerin ne peut manquer de contempler l’imposant mausolée dédié à Alexandre VII, pape de 1655 à 1667. Une allégorie de la vérité y est sculptée. Le visiteur attentif remarquera même que le pied de la femme-allégorie, posé sur le globe terrestre, écrase un pays bien particulier : l’Angleterre. L’allusion est claire. L’Angleterre en choisissant l’anglicanisme sombre dans l’erreur. L’artiste visait peut-être aussi le pape de l’époque qui, malgré ses efforts, n’est pas parvenu à maintenir le pays insulaire sous l’égide catholique.
Quelques chiffres concernant la basilique ne sont pas souvent dits. Elle compte pourtant pas moins de 233 fenêtres et 46 autels et peut accueillir 60.000 personnes. Sa nef mesure 218 mètres de long et peut contenir à peu près toutes les cathédrales du monde. Dans l’allée centrale, des repères ont été placés et permettent de se rendre compte de la taille des autres édifices religieux… et par conséquent du gigantisme de Saint-Pierre.

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
ciaone

Desde o início de nossas atividades, em 2012, o número de leitores da Aleteia cresceu rapidamente em todo o mundo. Estamos comprometidos com a missão de fornecer artigos que enriquecem, informam e inspiram a vida católica. Por isso queremos que nossos artigos sejam acessados por todos. Mas, para isso, precisamos da sua ajuda. O jornalismo de qualidade tem um custo (maior do que o que a propaganda consegue cobrir). Leitores como você podem fazer uma grande diferença, doando apenas $ 3 por mês.