Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

La nouvelle adaptation du « Roi Lion », splendide et plus vraie que nature

Partager

Une plongée remarquable au cœur de la savane africaine, voilà la réussite de la nouvelle adaptation du « Roi Lion », réalisée en images de synthèse par Jon Favreau. On s’y croirait et le spectateur revit avec bonheur l’histoire fidèle du « Roi Lion ». À découvrir en salles.

Quatrième meilleur démarrage de l’année dans la capitale, le Roi Lion domine largement les autres sorties de la semaine. Basé sur le film d’animation du même nom, sorti en 1994 par Walt Disney, l’histoire reste fidèle et paraît encore mieux grâce au principe de live-action. La séance est même visible en 3D, lunettes au nez, pour vivre en immersion l’expérience de la savane. La bande-originale est également la même, avec la musique magnifique de Hans Zimmer, avec seulement quatre titres repris des chansons bien connues chantées sous forme de comédie musicale.

Un film magnifique, proche du documentaire animalier

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba. La scène d’ouverture offre ainsi une vision très réaliste, de l’attitude des animaux à leur cris, du monde animal au moment où ils se dirigent tous vers le rocher du conseil. Le roi Mufasa (Jean Reno) présente son futur successeur, Simba (Rayane Bensetti), devant l’allégresse de la population de la savane. Alors que son fils grandit, le chef de la terre des lions tâche de lui expliquer les enjeux du règne. Mais son frère Scar (Michel Lerousseau), l’ancien héritier du trône, n’écoute que sa rancœur face à cette nouvelle naissance et va déjouer les plans du roi.

Lire aussi :


L’on retrouve les personnages principaux de l’histoire, avec Rafiki le vieux singe, Pumbaa le phacochère (Alban Ivanov) et son ami Timon (Jamel Debbouze), Nala (Anne Sila), la future reine, ou encore Zazu (Sébastien Desjours), l’oiseau protecteur. Les lions, dans leurs rugissements et leurs combats, sont spectaculaires tant ils sont imités à la perfection. Ainsi de tous les autres animaux, notamment les hyènes hargneuses, agressives et moqueuses, mais aussi les impalas, jusqu’aux insectes. Le raffinement des images nous rapproche du travail d’un documentaire animalier. À ceci près que les animaux semblent réellement parler et chanter. Vous pourrez d’ailleurs entendre la célèbre chanson qui explique la philosophie de vie du nouveau territoire de Simba : Hakuna Matata. Mais surtout « C’est l’histoire de la vie » et « Le lion s’endort ce soir ».
LION KING
Le Roi Lion de Jon Favreau, sortie le 17 juillet 2019

Devenir roi, le destin de Simba

À quelques détails près, les dialogues sont similaires au dessin-animé original. Ils sont d’un bon sens moral, comme beaucoup de films destinés aux enfants. L’enseignement que le roi Mufasa prodigue à son fils tient notamment à ce genre de phrases : « Quand certains s’occupent de savoir quoi posséder, le roi doit se demander quoi offrir ». Il le dit dans la perspective de protéger le royaume et de pouvoir offrir le meilleur à ceux qui comptent sur lui. Ensuite, au moment du règne de Scar, la mère de Simba oppose à sa vision cynique du pouvoir l’argument de la compassion, qui doit être l’une des qualités d’un roi. Pourtant appliquée à la savane, cette loi ne manque pas de justesse.

Lire aussi :


En dehors de l’histoire, certains instants suspendus nous replongent dans la réalité de la savane, ici par un vol d’oiseau, là par un coucher de soleil proche du fantastique. Tout semble si vrai, du ciel aux points d’eau, jusqu’à la traversée du singe dans les arbres et la traversée du désert, que l’on se plaît enfin à croire du bien-fondé de la technologie. Surtout que certaines techniques de synthèse ont été spécialement mises au point pour le film. Jon Favreau est parvenu à rendre ce grand classique encore plus marquant.
LION KING
Le Roi Lion de Jon Favreau, sortie le 17 juillet 2019

Le Roi Lion, de Jon Favreau, avec les voix de Rayane Bensetti, Anne Sila, Jean Reno, Jamel Debbouze et Michel Lerousseau.
Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement