Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

C'est dans cette rue que saint Paul s'est converti

Partager

Les Actes des Apôtres font le récit de la conversion de saint Paul, précipité à terre sur le chemin de Damas, privé de la vue, puis guéri et baptisé quelques jours après. Mais saviez-vous que l’on peut localiser très exactement l’endroit de sa conversion ?

L’histoire est connue. Saint Paul, qui persécutait les chrétiens, a été frappé par Dieu sur le chemin de Damas. Et aujourd’hui, si on parle de sa conversion sur la route de Damas, c’est pourtant trois jours après, alors qu’il se trouvait dans la ville, qu’il s’est « véritablement » converti en recevant le baptême. On peut d’ailleurs localiser l’endroit exact de sa conversion. Dans les Actes des Apôtres, on lit en effet que « comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté » (Ac 9, 3). Complètement aveuglé, Paul reste alors trois jours sans manger ni boire. Pendant ce temps-là, Dieu apparaît à un disciple nommé Ananie et lui demande de se rendre « dans la rue appelée rue Droite, chez Jude ». Là, Ananie impose les mains à l’ancien oppresseur des chrétiens, de telle sorte qu’il recouvre la vue. « Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : “Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit saint”. Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé » (Ac 9, 17-18).
STRAIGTH STREET; DAMASCUS
© Domaine public
La « rue Droite » à Damas (Syrie) dans les années 1900.

La gravure ci-dessus, qui date de 1900, montre la fameuse « rue Droite » de Damas, en Syrie. Elle ne semble pas radicalement différente de celle qui est mentionnée dans les Actes. Également connue sous le nom de Via Recta, il s’agit de l’ancienne voie romaine qui traverse la vieille ville de Damas d’est en ouest. Aujourd’hui, elle a bien changé, ainsi qu’en témoigne la photo d’illustration. La moitié ouest de la rue s’appelle « Midhat Pasha » (du nom d’un ancien gouverneur de Syrie) tandis que l’autre moitié a été prénommée « Bab Sharqi » (qui signifie en arabe « la Porte de l’Est »), du fait de son emplacement dans la partie orientale de la ville. Aujourd’hui, certains pèlerins s’y arrêtent lorsqu’ils marchent sur les traces de saint Paul.
À découvrir aussi : La conversion de saint Paul par les plus grands peintres

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement