Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Duo inspiré, concert en langue des signes, le rappeur Stormzy change les codes

Partager

Fin juin, au festival de Glastonbury (Angleterre), l’un des plus importants au monde, le rappeur Stormzy, 25 ans, a marqué les foules par une initiative peu commune. Son concert était traduit en simultané en langue des signes par Tara Asher.

Les plus grandes stars de la scène musicale y étaient, des Cure à Oasis, en passant par Miley Cyrus. Le festival de Glastonbury accueillait fin juin des dizaines de milliers de personnes. Et le 28 juin, ils ont assisté à un moment de grâce assez inattendu. Tandis que le Stormzy occupait la scène avec une prestation mélange de hip-hop et de rap, son interprète en langues des signes Tara Asher, âgée de 30 ans, s’est adaptée aux improvisations et aux aléas du direct en assurant à la lettre la traduction des paroles du rappeur. Sa performance est devenue virale sur les réseaux sociaux. La BBC a recensé cette initiative comme une des plus partagées sur internet.

Ayant grandi dans une famille de malentendants, Tara Asher est très impliquée dans la place qui leur est faite dans les festivals et concerts. Cette année, une zone leur était ainsi spécialement réservée à Glastonbury. De quoi leur permettre de vibrer au même rythme que les autres. Le rappeur britannique était très honoré d’être « le premier artiste noir britannique à être une tête d’affiche à Glastonbury ». À seulement 25 ans, et il a encore d’autres surprises devant lui.

Duo de louange avec Chris Martin

Stormzy a choisi d’exprimer sa joie et sa reconnaissance en interprétant un duo avec un invité de marque : Chris Martin, l’ancien chanteur du groupe Coldplay, qui était au piano. Ensemble, ils ont interprété la première partie du titre du chanteur « Blinded by your grace » (« aveuglé par ta grâce »), issu de son album « Gang signs and prayer ».

Pour la deuxième partie du morceau, Stormzy se montre très ému, entouré d’un chœur de gospel. « Dieu, j’ai été brisé, même si je ne le mérite pas, tu m’as réparé, je suis aveuglé par ta grâce » a ainsi été entendu par des milliers de personnes sur le sol britannique. Entre deux salves de grime, Stormzy a une nouvelle fois déjoué les codes du rap avec cette louange pleine de ferveur. Sans oublier le ballet inattendu qui s’est mêlé, un temps, à la scène sous les applaudissements.

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement