Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Une étude avance que les chrétiens seraient près de subir un « génocide »

Partager

Selon un rapport rédigé par Philip Mounstephen, l'évêque anglican de Truro (Royaume-Uni) et publié le 2 mai 2019, la religion chrétienne serait de loin la plus persécutée dans le monde puisque les chrétiens représenteraient 80% des croyants persécutés en raison de leur foi.

« On estime qu’un tiers de la population mondiale souffre d’une forme de persécution religieuse, les chrétiens étant le groupe le plus persécuté ». C’est ce que révèle la première version d’un rapport indépendant sur la persécution des chrétiens publiée le 2 mai dernier. Commandé par Jeremy Hunt, secrétaire d’État des Affaires étrangères au Royaume-Uni, sa rédaction a été dirigée par Philip Mounstephen, l’évêque anglican de Truro (Royaume-Uni). Et s’il ne s’agit que d’une version provisoire, elle met déjà le doigt sur des points fondamentaux. L’étude révèle que « la persécution fondée sur la foi religieuse est un phénomène mondial qui prend de l’ampleur et de l’intensité » et qui « pèse sur les sociétés du monde entier ». Selon le think thank américain Pew Research Center, en 2016, les chrétiens étaient ciblés dans 144 pays alors qu’ils ne l’étaient que dans 125 en 2015. Un chiffre à la hausse. Le niveau et la nature des persécutions à l’encontre des populations chrétiennes seraient même « sur le point de correspondre à la définition internationale du génocide, selon celle adoptée par l’ONU ».

« Supprimer toutes les preuves de la présence chrétienne »

Les persécutions touchent de nombreux pays comme ceux du Moyen-Orient mais aussi l’Inde, le Myanmar, l’Ouzbékistan. Au total, « environ 245 millions de chrétiens vivant dans les 50 plus grands pays » souffriraient « de persécution ou pire ». Si les types de persécutions sont variés — retrait des croix, destruction de bâtiments et de symboles de l’Église, meurtre et enlèvement de membres du clergé, emprisonnement, interdiction de se réunir entre chrétiens, déni du droit d’inhumation — ces actes manifestent « l’intention de supprimer toutes les preuves de la présence chrétienne », en particulier en Syrie, en Irak, en Égypte, au nord-est du Nigeria et aux Philippines où sévissent des groupes extrémistes.

Nombre de ces actes ont pour conséquence l’exode des populations chrétiennes. Selon le rapport, « le christianisme risque maintenant d’être anéanti dans les régions du Moyen-Orient où ses racines remontent le plus loin ». Chiffres à l’appui : en Syrie, la population chrétienne est passée de 1,7 million en 2011 à moins de 450.000 tandis qu’en Irak, on est passé de 1,5 million de chrétiens avant 2003 à moins de 120.000 selon les dernières recensions. « Le christianisme risque de disparaître, ce qui représente un revers considérable pour la pluralité dans la région », indique le texte. L’étude se poursuivra au cours des deux prochains mois pour un rapport final publié au cours de l’été.

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
ciaone

Desde o início de nossas atividades, em 2012, o número de leitores da Aleteia cresceu rapidamente em todo o mundo. Estamos comprometidos com a missão de fornecer artigos que enriquecem, informam e inspiram a vida católica. Por isso queremos que nossos artigos sejam acessados por todos. Mas, para isso, precisamos da sua ajuda. O jornalismo de qualidade tem um custo (maior do que o que a propaganda consegue cobrir). Leitores como você podem fazer uma grande diferença, doando apenas $ 3 por mês.