Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Mon ado n’a plus la foi, que faire ?

Partager

Bon nombre de parents sont confrontés à l'indifférence, voire au rejet, de leurs adolescents à l'égard du Christ, quand bien même ils ont été élevés dans la foi chrétienne. Voici quelques pistes pour évangéliser au sein de sa propre famille.

Comme parents, il nous revient la mission de transmettre la foi à nos enfants. Dans l’enfance, nos chers bambins suivent nos démarches de foi, sont catéchisés et parfois nous émerveillent par la fraîcheur de leur vie spirituelle. Cependant, à l’adolescence, cette bienveillance laisse souvent la place à l’indifférence, à la critique, au rejet de la pratique ou tout au moins à une prise de distance qui peut durer des années, voire la vie entière. Beaucoup de parents souffrent ou se désolent de cette situation : cette transmission est donc devenue difficile, et bien des jeunes parents s’interrogent sur la manière de rendre la foi attractive et vivante chez leurs enfants.

Les conduire à rencontrer Jésus

Devant ce constat, une prise de conscience nous a été salutaire comme jeunes parents : même si nos enfants sont catéchisés et élevés dans la foi, beaucoup d’entre eux, devenus ados, sont de vrais petits « païens », dans le sens où ils n’ont pas cette connaissance de Jésus, celle du cœur, celle de la rencontre personnelle. Jésus n’est pas encore pour eux la lumière, l’Esprit saint n’est pas ce feu brûlant qui oriente toute une vie. Pour réveiller leur foi, pour les conduire à cette rencontre bouleversante, il nous faut les évangéliser au sens propre, afin que leurs cœurs soient touchés, retournés, transpercés comme Jésus et les Apôtres nous l’ont appris (Ac 2, 37), car les parents doivent être conscients de leur mission comme évangélisateurs de leur propre famille. Mais « catéchiser on sait faire, évangéliser on ne sait pas faire ! », reconnaissait un évêque en charge de la catéchèse en France.

Lire aussi :

« Si vous ne croyez en mes paroles, croyez en mes œuvres », dit Jésus. Le Seigneur nous invite à exposer nos enfants « païens » à ses œuvres de salut ! Conduisons donc nos ados et nos jeunes à goûter, voir et toucher l’amour de Dieu, la libération du Christ, l’onction du Saint-Esprit là où ils se révèlent, se répandent, se manifestent aujourd’hui : célébrations, sessions, veillées, groupes de jeunes, pèlerinages, rencontres de témoins, de prédicateurs, de missionnaires… Soyons des sourciers pour nos enfants, car l’Église fourmille aujourd’hui d’occasions puissamment missionnaires, dont l’une ou l’autre saura bien rejoindre leur cœur.

Des parents « contagieux de Dieu »

Plus que tout, nos enfants ont besoin de voir l’œuvre du Christ chez leurs parents : comment Dieu les guérit, les libère, les convertit, comment ils se laissent aimer, bousculer, éclairer, saisir par Dieu, par les événements et dans la prière. Parents, soyons des témoins explicites de ce que Jésus a sauvé et transformé dans notre vie pour « contribuer au saint enfantement » comme dit le pape François en citant saint Augustin, sans oublier l’intercession pour nos enfants « afin d’implorer l’action de Dieu dans les cœurs ».

Lire aussi :

Ainsi lorsque les époux deviennent une communauté sauvée, ils deviennent une communauté qui sauve. C’est cela qui nous rend « contagieux de Dieu » envers nos enfants : ils découvrent alors combien la foi est bien l’héritage le plus précieux que nous leur transmettons.

Article de Alex et Maud Lauriot-Prévost paru le 19 février 2018

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
ciaone

Desde o início de nossas atividades, em 2012, o número de leitores da Aleteia cresceu rapidamente em todo o mundo. Estamos comprometidos com a missão de fornecer artigos que enriquecem, informam e inspiram a vida católica. Por isso queremos que nossos artigos sejam acessados por todos. Mas, para isso, precisamos da sua ajuda. O jornalismo de qualidade tem um custo (maior do que o que a propaganda consegue cobrir). Leitores como você podem fazer uma grande diferença, doando apenas $ 3 por mês.