Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

Prêtres, évêques… l’Académie française ne s’est jamais passée d’hommes d’Église

L'Académie française, institution créée en 1635, est chargée de définir la langue française par l'élaboration de son dictionnaire qui fixe l'usage du français.
Partager

Alors que l’élection au fauteuil de Michel Déon est prévue ce 31 janvier, Aleteia vous propose de replonger dans l’histoire de l’Académie française en (re)découvrant 10 hommes d’Église qui y ont été élus.

Click here to launch the slideshow

Fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu, l’Académie française est un jalon important dans l’histoire de la culture française. « La principale fonction de l’Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possibles à donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences », peut-on lire dans les statuts de l’institution. À cet effet, « il sera composé un dictionnaire, une grammaire, une rhétorique et une poétique », et seront édictées pour l’orthographe des règles qui s’imposeront à tous.

732 immortels

Artistes, économistes, hommes de lettres, homme d’Église, scientifiques, militaires ou magistrats, 732 femmes et hommes sont devenus immortels. Parmi eux pas moins de 137 prêtres. Cardinal, évêque ou simple prêtre, Aleteia vous propose de découvrir dix hommes d’Église qui ont revêtu l’habit vert.

Lire aussi :

Lire aussi :

Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement