Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Aleteia

L’émouvant hommage rendu aux deux pompiers morts à Paris

L’hommage rendu à Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin à l’état-major de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.
Partager

Un hommage national a été rendu ce jeudi à Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin, les deux pompiers tués samedi 12 janvier dans l’explosion d’un immeuble rue de Trévise, à Paris. Si la cérémonie se tenait à huis-clos au sein de la caserne Champerret du 17e arrondissement, l’émotion était palpable dans le cœur de chacun.

Presque une semaine après, l’émotion est toujours aussi forte. Ce jeudi, les sapeurs-pompiers de Paris ont rendu un vibrant hommage à Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin, les deux pompiers tués samedi 12 janvier dans l’explosion d’un immeuble rue de Trévise où ils intervenaient pour une fuite de gaz.

Lire aussi : Explosion rue de Trévise : le récit du sauvetage héroïque du troisième pompier

Au passage du convoi funèbre, ils ont tous pu saluer une ultime fois la mémoire de leurs frères d’armes. À la demande des familles, l’hommage s’est tenu à huis-clos, en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Lors de cette cérémonie, qui se tenait à huis-clos selon le désir des familles, les cercueils du sergent Simon Cartannaz et du caporal Nathanaël Josselin ont pris place dans la cour de la caserne. À l’issue de cette dernière, les camarades des deux pompiers en sont sortis en marchant au pas, portant leurs cercueils recouverts d’un drapeau bleu blanc rouge.

« Je vous regarde et je vois le souvenir du sergent Simon Cartannaz et du caporal Nathanaël Josselin », a déclaré Christophe Castaner lors de l’hommage qu’il a rendu aux deux soldats du feu devant les pompiers de la caserne Champerret rassemblés pour un dernier salut. « Dans la cour de cette caserne Champerret, nous les entourons une dernière fois pour leur faire promesse, celle que leur passion vive et que leur engagement ne meure jamais ». La ministre de la Défense Florence Parly a assisté à la cérémonie tout comme les habitants sinistrés, la maire de Paris Anne Hidalgo et celle du 9ème arrondissement, Delphine Bürkli.

On estime que ces deux pompiers ont sauvé en tout une vingtaine de vies. Jeudi matin, ils ont été faits chevaliers de la légion d’honneur à titre posthume. Leurs noms résonneront désormais tous les lundis matin lors de la cérémonie d’hommage des morts au feu dans les 80 casernes de la brigade.

© E. Thépault I BSPP