Aleteia

Jonathan, ce père de famille qui a sauvé 30 personnes lors de la fusillade de Las Vegas

Share
Comment

Jonathan Smith est devenu un héros lors de l'attentat de Las Vegas. Il a mis sa vie en danger pour sauver celles d'une trentaine d'inconnus.

Père de trois enfants et réparateur de photocopieuse, Jonathan Smith est devenu aux yeux du monde entier « le héros de l’attaque de Las Vegas ». Venu de Californie afin de célébrer en famille les 43 ans de son frère, grand fan de country, il s’est particulièrement illustré lors de la tuerie qui a fait 59 morts dimanche 1er octobre dans la ville du Nevada, comme le rapporte le Washington Post.  

Au moment où les premiers coups de feu sont partis du 32e étage du grand hôtel Mandalay Bay, le jeune homme tente d’abord de sauver ses trois nièces, âgées de 17, 18 et 22 ans. Mais le mouvement de panique géant les sépare de leur oncle. Retournant sur ses pas afin de les retrouver, Jonathan Smith tombe alors sur un groupe d’une trentaine de personnes effrayées, réfugiées derrière une voiture de police et exposées aux balles. Le groupe ne sachant visiblement pas quoi faire, le Californien décide alors de les entraîner avec lui, pour les mettre à l’abri. « Venez ! Il faut courir » leur lance-t-il avant de les forcer sans ménagement à le suivre vers un parking situé à l’écart du Las Vegas Boulevard.

Il prend une balle en voulant sauver des petites filles

Le groupe se cache finalement derrière des voitures garées. Jonathan aperçoit à ce moment des petites filles mal cachées et exposées aux tirs. Sans hésiter, il part leur porter secours. C’est là qu’il est touché par une balle du tireur, venue se loger en pleine épaule. Après avoir sauvé des vies, c’est la sienne qui l’est à cet instant. Un policier le met à l’abri, à son tour. Depuis, la photo du héros blessé à l’hôpital a recueilli énormément de commentaires de gratitude, de respect, de vœux de prompt rétablissement et d’admiration.

Parmi ses admirateurs, le Californien compte une certaine Chelsea Clinton, la fille du couple Clinton qui l’a qualifié de « héros ». Jonathan Smith réfute le qualificatif et explique : « Je ne me vois pas de cette façon. Je voudrais que quelqu’un fasse de même pour moi. Personne ne mérite de perdre une vie dans un festival de musique. » En attendant, sa photo est devenue virale. Elle a été retweetée plus de 146 000 fois en trois jours.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]