Aleteia

Le père Timothée participe à un super marathon, un message du Christ sur son maillot

Share
Comment

Le père Timothée Lambert, prêtre du diocèse du Mans, a couru les 100 km de Millau avec un maillot « viens et suis moi ».

Il n’aura pas atteint son objectif de courir les 100 km en moins de 10h30. Le père Timothée Lambert, 33 ans, vicaire de l’ensemble paroissial de La Suze (Sarthe), peut néanmoins être fier de sa course. Avec son dossard 752, il a réussi à courir sous un temps franchement humide en 12h, 46min et 24 secondes. Une belle performance pour son quatrième 100 km. Mais à Millau ce week-end, il a couru sous les couleurs du Seigneur en quelque sorte, puisqu’il a décidé d’arborer un maillot sur lequel était inscrit « viens et suis moi ».

Invité à participer à l’angélus

Cette inscription qui rappelle les évangiles (Mt 19, 21 ; Luc 18, 22 et Marc 10, 21) avait pour but « un peu à la manière du Christ dans l’Évangile, de faire passer notre message de solidarité » a souligné ce grand sportif au Midi Libre. Il nous précise cependant au téléphone : « Au départ, si j’ai fait cela, c’est par plaisir. Ce n’est ni par désir d’évangélisation, ni pour faire un coup de com’ ».

Il se rappelle néanmoins que dès sa première course, qu’il a achevé en 14h et quatre minutes, l’animateur de la course avait précisé qu’il s’agissait du premier prêtre qui terminait ce parcours. « Il avait dû faire des recherches sur les participants avant. Il était 19h, il m’avait alors invité à participer à l’angélus », se remémore-t-il amusé. L’idée de communiquer lors de ses courses, même pour Dieu, ne lui était pourtant jamais venu en tête.

Une messe puis un marathon

Mais le vicaire admet néanmoins qu’il existe « un rapport avec la foi. » « Je ne dis pas que je récite des chapelets pendant que je cours, explique-t-il, mais le seigneur est omniprésent dans ma vie. Je vois plus ce moment de solitude humaine comme un temps de réflexion sur les sujets qui m’habitent. Il y a comme un rapport entre la foi et l’effort. » Une réflexion qu’il a entamé samedi dernier donc à partir de 12h32 et qu’il a poursuivi jusqu’à 22h47, à son arrivée à Millau.

En réalité c’est un autre prêtre qui lui a soufflé l’idée de porter un maillot dédié au message évangélique. Après réflexion, il a choisi le message « viens et suis moi ». Grâce à l’article que Midi libre lui a consacré avant son départ, quelques personnes, « comme les ravitailleurs », l’ont reconnu, nous explique-t-il. Le lendemain, lors de la messe à Millau où il a logé, il a eu le droit à un accueil particulier du prêtre et des fidèles, parmi lesquels quelques coureurs de la veille.

Le père Timothée compte réitérer un exploit sportif. Il a sur ses tablettes un marathon qui se déroulera dans la Sarthe le 29 octobre prochain, un dimanche. Il prend soin de nous préciser qu’il célébrera sa messe… avant de proposer aux fidèles de le suivre.

Tags:
sport
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]