Aleteia

Le pape François appelle à prier pour les travailleurs et les chômeurs

Share
Comment

Dans la Vidéo du Pape de ce mois d’octobre, le Saint-Père appelle à protéger et respecter les droits des travailleurs à travers le monde.

En ce mois d’octobre 2017, l’intention de prière du pape François est centrée sur “la dignité et les droits des travailleurs” qui doivent être respectés au nom du progrès authentique de l’homme et de la société. Réalisée par le Réseau mondial de prière du Pape (RMPP) pour sensibiliser le plus grand nombre aux grands défis de l’humanité et de la mission de l’Église, la 21e Vidéo du Pape attire ce mois-ci l’attention sur les conséquences du chômage, un drame qui touche plus de 25% de personne dans tant de régions du monde.

Le bien commun, l’affaire aussi des chômeurs

Que chacun puisse contribuer à l’édification du bien commun par son travail ! C’est ce que souhaite le Saint-Père et ce pour quoi il demande de prier tout spécialement ce mois-ci. Le bien commun est l’affaire de tous, rappelle-t-il en substance. Participer à sa construction est un droit, mais il est également un devoir de chercher et trouver les moyens aux chômeurs d’y contribuer. Car, comme ne cesse de réaffirmer le Pape — souligne Daniel Régent sj, directeur RMPP France dans son édito — en participant à la construction “d’une réalité sociale humaine”, c’est chacun qui « se construit lui-même », qui construit “sa vie, sa liberté, son bonheur, sa dignité”.

L’intention de prière du Pape dans son intégralité est : “Prions pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soit donnée aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun ». Intention que le Saint-Père assortit d’un appel à « dénoncer les situations dans lesquelles ces droits sont menacés”.

Éducation et formation professionnelle

“À quoi servirait de créer des richesses si c’est au prix de l’humiliation de la principale richesse du monde : la vie que nous recevons de Dieu ?” s’interroge Daniel Régent. Le bien commun c’est aussi la dignité de l’homme. Et le premier travail est d’y participer par l’éducation et la formation professionnelle qui débouche sur un travail. En priant pour les travailleurs et les chômeurs, poursuit-il, nous prions pour que le respect soit le critère premier de nos actions, de nos initiatives, de nos choix : respect et beauté des hommes et de la Création.

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), certains endroits du monde ont atteint des situations critiques vis-à-vis du chômage. En Europe, les taux de chômage les plus élevés concernent la Macédoine (26,7 %), la Grèce (23,9 %) et l’Espagne (19,45 %) ; en Afrique sont concernés la Gambie (29,69 %), le Lesotho (27,42 %) et le Swaziland (25,98 %) ; en Amérique, ce sont la République dominicaine (14,36 %) la Jamaïque (13,26 %) et Haïti (13,19 %) qui sont les plus touchés.

Pour des solutions fortes et durables

Comme explique le père Frédéric Fornos, jésuite, directeur international du Réseau mondial de prière du Pape et du Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ), la question de l’emploi est un sujet grave, “l’un des principaux défis de ces prochaines années”. Un sujet auquel la politique et la société sont invités à “travailler ensemble afin de trouver des solutions fortes et durables”.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]