Aleteia

La Catho de Paris fait sa mue

Share
Comment

Après deux ans de travaux, l’Institut catholique de Paris (ICP) ouvre les portes de son nouveau campus, en plein cœur de la capitale.

Jour de fête aujourd’hui à la Catho de Paris : les cours magistraux, travaux dirigés, et autres oraux de langues se sont interrompus quelques heures pour inaugurer le nouveau campus de l’université.

Le projet de rénovation entrepris il y a deux ans avait deux objectifs : agrandir les locaux pour accueillir les étudiants de plus en plus nombreux à choisir l’université catholique et restaurer les bâtiments existants, dont les plus anciens datent du XVIIe siècle. Pour se faire, Jean-Marie Duthilleul, l’architecte qui a conduit les travaux, a programmé la rénovation des 4 000 m² existants et la création de 1 000 m² supplémentaires, répartis en 16 salles de cours, 9 salles de réunions et un grand amphithéâtre de 400 places sous la cour d’honneur, tout de chêne vêtu.

Se côtoient ainsi trois siècles d’histoire, du couvent des carmes construit en 1611 aux nouveaux aménagements inaugurés ce jour. Autre nouveauté : l’entrée ne se fait plus au 21 rue d’Assas, mais au 74 rue de Vaugirard, qui correspondait à l’ancienne entrée de l’université de 1875, au cœur du Quartier latin. L’occasion pour l’établissement de montrer son attachement à son histoire, alors que la plupart des grandes écoles sont contraintes de quitter Paris pour s’installer dans des campus entièrement neufs.

Les Cathos ont le vent en poupe

En septembre 2015, la Catho de Lyon (UCLY), faute de place pour accueillir ses nouveaux étudiants, avait dû quitter ses locaux historiques de la place Bellecour pour s’installer dans une ancienne prison du quartier des Confluences. Il y a un an, l’Université catholique de l’Ouest (UCO) – la Catho d’Angers – a ouvert un nouveau campus à Nantes dans une même perspective d’accroissement du nombre d’étudiants. C’est maintenant au tour de la Catho de Paris de faire peau neuve pour recevoir ses 10 000 élèves.

En une décennie, les effectifs des cinq « Cathos » (Paris, Angers, Lyon, Lille et Toulouse) ont doublé, pour atteindre le nombre global de 70 000 étudiants. Une bonne raison de se réjouir pour les familiers du 74 rue de Vaugirard, qui ont découvert leurs nouveaux locaux en septembre.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]