Aleteia

Miracle Morning : pouvez-vous devenir une lève-tôt ?

© Shutterstock
Share
Comment

Se lever plus tôt le matin pour réaliser enfin ses rêves, voilà le défi relevé chaque jour par les millions de morningophiles. Un an après l’engouement général pour cette méthode venue des US, regardons à tête reposée à quelles conditions elle peut réussir.

“Début septembre 2016, j’ai avancé mon réveil d’une heure. Tous les matins j’ai sauté du lit, bu mon café en lisant un journal, prié une demi-heure et enchaîné par quelques mouvements de gym. Pendant deux mois, j’ai vécu un rêve : je pouvais enfin faire ce que je n’avais jamais le temps de faire sans être dérangée ! Malheureusement cela a tourné au cauchemar : en rognant sur mes heures de sommeil, j’ai accumulé tellement de fatigue que je me suis écroulée après la Toussaint.”

Stéphanie n’est pas la seule à avoir vu le miracle se transformer en mirage. Dans les commentaires qui fourmillent sur le Miracle Morning sur internet, quelques voix s’élèvent aussi pour critiquer cette façon déguisée de nous rendre plus productifs.

Le Miracle Morning, qu’est-ce que c’est ?

La mode du Miracle Morning a été lancée aux Etats-Unis en 2012 par le best-seller d’Hal Elrod. Elle consiste non seulement à se lever plus tôt le matin mais aussi à appliquer une “routine” quotidienne constituée de silence, de visualisation de ses objectifs personnels, de méditation, de sport, de lecture…

En mars 2016, elle est lancée en France avec l’édition de la traduction française et d’un guide pratique chez First Editions. Relayée par les réseaux sociaux, la mode suscite un nombre considérable d’adeptes : la page Facebook “the miracle morning community francophone” compte à ce jour 35 559 membres ! Les blogs et les vidéos racontant les expériences des débutants ne se comptent plus sur le net (par exemple celui de Florence, du blog La Cordelette).

Ce qu’il faut savoir avant de tester le Miracle Morning

Avant de se lancer dans cette nouvelle habitude du Miracle Morning, voici cinq facteurs à prendre en compte.

1. Ne pas céder au culte de la performance

Se lever tôt pour prendre soin de son corps, de son intelligence, de son esprit, c’est bien. Mais se lever tôt pour se fixer des exigences qui nous rajouteront de la pression, c’est inutile. Mieux vaut donc bien discerner les raisons d’un changement d’habitudes.

2. Connaître son rythme biologique

Certains sont du matin, d’autres du soir. La grande majorité d’entre nous (85 %, selon Isalou Beaudet-Regen, auteur de La magie du matin, l’heure de plus qui va changer votre vie, LeducS éditions), n’est ni de l’un ni de l’autre. Elle pourra donc changer de rythme, en prenant son temps, sachant qu’il faut entre 20 et 100 jours pour changer une habitude.

Mais pourquoi en changer si, comme Anne-Laure qui étudie la nuit quand ses enfants sont couchés, vous êtes au top de votre forme le soir ? En d’autres termes, ce n’est pas parce que tout le monde chante les louanges du Miracle Morning, que c’est aussi adapté pour vous !

3. Compter un temps de sommeil minimum

Pour l’Institut du Sommeil et de la Vigilance, la durée moyenne de sommeil dont un adulte a besoin est de 8 heures. Le manque de sommeil augmente le risque de diabète, d’obésité, les accidents et les problèmes cardiovasculaires. Si l’on avance l’heure du réveil, il faut nécessairement avancer celle du coucher ou faire la sieste.

4. Préparer soigneusement ce changement

“Se lever plus tôt, oui ! Encore faut-il commencer notre nouvelle démarche sur une construction solide (…), avec un objectif et une motivation clairs qui nous permettront de faire face (…) à toutes ces circonstances extérieures et ces éléments décourageants qui vont forcément perturber notre chemin en cours de route”, explique Isalou Beaudet-Regen.

5. En discuter en couple, en famille, avec des amis

Se lever tôt pour prier, c’est formidable, les moines le font bien. Mais justement, nous ne sommes pas des moines. A quoi servirait de prier le matin si c’est pour tomber de sommeil en réunion, ou face à son conjoint/aux enfants ? Dans certains couples où l’un est du matin et l’autre du soir, mieux vaut essayer de s’ajuster pour trouver des moments communs ou l’un et l’autre sont au top.

Posez-vous donc les bonnes questions, sur votre motivation et votre capacité à le faire correctement, avant de vous lancer dans le Miracle Morning !

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]