Aleteia

9 questions à cogiter avant d’envisager de se marier

© Shutterstock
Share
Comment

Il est important de se faire une idée juste de la personne avec qui nous souhaitons passer le reste de notre vie... Répondez à nos neuf questions pour éclairer votre coeur et votre raison !

Le nombre croissant de couples qui choisissent de divorcer plutôt que de lutter pour sauver leur relation est toujours aussi alarmant… Et il est parfois stupéfiant de voir que même les couples d’âge mûr passent plus de temps à organiser leur mariage qu’à rester mariés… Il serait donc intéressant de poser la question suivante à ces couples : quand une fenêtre de votre maison est cassée, réparez-vous cette fenêtre ou déménagez-vous ? On pourrait l’oublier, et pourtant, il existe tant de choses qui peuvent être faites pour sauver un mariage ! Tout ce dont vous avez besoin, avant tout, c’est la volonté d’effectuer les changements nécessaires et beaucoup de force pour persévérer !

On dit qu’il n’y a pas d’école qui nous apprenne à être époux/se et je suis plutôt d’accord… mais pas totalement. Notre première école, et la plus importante, devrait être l’exemple que nous offrent nos parents. Le gros problème, c’est que ceux qui sont supposés être le modèle idéal le sont en réalité rarement. Ils préfèrent souvent abandonner, et montrent à leurs enfants que le divorce est une option tout à fait acceptable. Attention, il n’est pas question ici d’être des époux parfaits, cela n’existe pas ! Mais on peut quand même être un modèle quand il s’agit de surmonter les moments difficiles et sortir victorieux de la crise.

Apprenez à lire les signes dès le début d’une relation

Il y a un certain nombre de détails fondamentaux qui relèvent du bon sens et qu’il faut prendre en considération au moment de choisir son partenaire, surtout si vous envisagez de vous marier avec lui/elle un jour ! C’est la raison pour laquelle j’insiste autant sur le fait que, lorsque nous prenons un tel engagement pour la vie, nous devons avoir le cœur ouvert, prêt à tout donner, mais nous devons également avoir les yeux grands ouverts. Même lorsque l’on achète une voiture, on fait des essais, on regarde le moteur, les caractéristiques… Il est donc essentiel de faire bien plus d’essais quand il s’agit de choisir la personne avec qui l’on va se marier, et qui nous accompagnera sur la voie de la sainteté au travers du mariage.

Les deux conjoints doivent découvrir les détails importants qui leur permettront de savoir s’ils ont “ce qu’il faut” pour marcher ensemble dans cette voie. C’est ce à quoi sert le flirt : à voir si l’on partage les mêmes idées, et le cas échéant, à faire les changements nécessaires avec beaucoup de volonté, et ce tant que l’on est encore libres. Et si durant la phase de séduction, les deux personnes se rendent compte que la relation ne fonctionnera pas sur le long terme, mieux vaut alors y mettre fin avant qu’elle ne commence réellement, même s’il y a beaucoup d’amour.

Soyez capable de passer le cap des papillons dans le ventre

Avant de vous marier, sachez que la phase d’enthousiasme dure environ 18 mois, et que les papillons dans le ventre, l’adrénaline et l’euphorie s’estompent en général ensuite. Plutôt que d’en être attristés, nous devrions nous en réjouir, car si nous arrivons à surmonter cette étape, nous pouvons déjà être presque sûrs que notre amour est un acte de volonté, un acte conscient.

Pensez à la personne que vous aimez aujourd’hui, posez-vous ces questions magiques et répondez-y honnêtement : Est-ce la personne avec qui je veux passer le reste de ma vie ? Puis-je rendre cette personne heureuse ? Avant de vous marier, essayez d’être très pratique et objectif pour prendre des décisions intelligentes, en réfléchissant plus avec la tête et moins avec le cœur, car vous ne pourrez pas dire ensuite que personne ne vous a prévenu. Regardez donc les questions suivantes avec les yeux grands ouverts et prenez la meilleure décision :

1. Comment cette personne traite-t-elle ses parents et les autres personnes (dont ses ex-conjoints ?)

Ce point est crucial car la façon dont elle traite ses parents est un indicateur de la façon dont elle vous traitera. Un homme qui aime et respecte sa mère, qui lui parle et la traite avec une considération absolue, sera très probablement un excellent mari, car généralement si un homme est un bon fils, il sera un bon mari. S’il traite sa mère, ou son père, de façon irrespectueuse et insolente, partez en courant… car il vous traitera sûrement pire.

2. Comment ses parents s’entendent-ils ?

Ce point est également fondamental car la façon dont les enfants voient leurs parents interagir reflètera la manière dont ils traiteront eux-mêmes leur conjoint. La relation de leurs parents est leur référence. S’il y a un manque de respect entre les époux, ce schéma se répètera probablement dans le mariage des enfants car c’est ce qu’ils auront observé. Si les parents ont fait preuve de beaucoup d’amour, de respect et de cordialité, alors souvent les enfants adopteront le même comportement dans leur couple. Il existe bien sûr des exceptions à la règle…

3. Comment l’amour et le respect étaient-ils exprimés à la maison ?

Si les parents montraient leur amour en criant, alors attendez-vous à des cris. Il vous montrera sûrement son amour de la même manière que ses parents se montrent le leur. Malheureusement, dans de nombreux foyers, les parents ne montraient pas leur amour de la meilleure manière qu’il soit, et il se peut qu’il y ait même eu de la maltraitance ou un quelconque dysfonctionnement. Quand on est enfant, on ne comprend pas bien ce qu’il se passe. Nous croyons que l’amour de papa et maman est inconditionnel, et si leur amour s’accompagne de gifles et de coups, alors l’enfant peut présumer que l’amour est ainsi fait.

4. Quelles valeurs et quelles vertus guident la vie de votre partenaire ?

Ses valeurs sont-elles en accord avec les vôtres ? Sont-elles cohérentes avec ses gestes et ses paroles ?  De quel respect fait-il preuve envers le don de la vie ? Souhaite-t-il avoir des enfants ? Si oui, combien ? Que pense-t-il de la culture de la mort ? Quel respect éprouve-t-il pour le mariage et la famille ? Quelle religion pratique-t-il ? Quelle est sa relation avec Dieu ? Croit-il en la fidélité ? La pratique-t-il ? Croit-il en la chasteté ? La pratique-t-il ? Parlez-en ensemble !

5. Vie sociale. Connaissez-vous ses amis ? Vous identifiez-vous à eux ?

Qu’avez-vous en commun avec eux et sur quels points êtes-vous différents ?

6. Comprenez-vous et acceptez-vous son tempérament, son caractère et sa personnalité ?

Qu’en est-il de son degré de maturité ? Comment cette personne réagit-elle face à une crise ? Est-elle d’humeur égale ? Est-elle responsable ? Combien d’emplois a-t-elle eu ces dernières années ? Est-elle constante dans son travail ? Est-elle gâtée, colérique et exigeante ? Attention, si c’est le cas, ce n’est que le début de ce qui vous attend. Est-il un garçon trop gâté qui ne fait rien sans demander la permission de sa mère ? Travaille-t-il et subvient-il à ses besoins ou ses parents l’entretiennent-ils ? Aide-t-il ses parents financièrement et émotionnellement ?

7. Quelles règles et quelles habitudes votre futur conjoint a-t-il ?

Par exemple : « Je subviens à tes besoins, tu subviens aux miens ou nous nous aidons mutuellement. » Est-il ouvert au dialogue pour trouver un accord concernant qui apporte « quoi » au foyer ? Qui ira travailler et qui se chargera de la maison ? Les deux travailleront-ils ou seulement un ? Se tient-il bien à table ? A-t-il l’habitude d’aller à la messe et de pratiquer sa religion ? Une fois mariés, prévoit-il de sortir avec des amis dans les bars et de faire ce qu’il faisait quand il était célibataire ? Comment gère-t-il ses finances ? Est-il généreux ou avare ?

8. Quel est son niveau en matière d’éducation et de culture ?

Par cela, j’entends : comment a-t-il était élevé ? Comment étaient ses parents ? Quels sont leurs sujets de conversation ? Cette personne aime-t-elle les séries télé ou préfère-t-elle aller dans les musées ? L’éducation était-elle une priorité ? On dit que quand on se marie, on ne se marie pas avec la famille. Faux ! On se marie avec la famille, et ce pour le reste de sa vie ! C’est pourquoi il est primordial de réfléchir le plus objectivement possible à ces questions, car nous ne sommes pas meilleurs ou moins bons qu’un autre, nous avons simplement tous été élevés différemment. Est-ce l’environnement dans lequel vos futurs enfants et vous-même aimeriez grandir, vivre et évoluer ?

9. Objectif de vie. Sait-il quelle est sa mission dans la vie ?

A-t-il des objectifs ambitieux et de grandes aspirations ? Se donne-t-il les moyens d’atteindre ses objectifs ou est-il un rêveur qui ne fait guère bouger les choses ?

Le mariage doit être un lien permanent, l’une des décisions les plus importantes de votre vie. Cela vaut la peine de jeter un coup d’œil à ces questions et de se demander si l’on se sent confiant ou s’il y a des signes précurseurs montrant qu’il vaudrait mieux ralentir et réfléchir. Le mariage est un don de soi total, mais il faut avoir les yeux grands ouverts au moment de se lancer dans l’aventure !

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]