Aleteia

Togo : le bouleversant témoignage d’une religieuse qui combat le Sida

Share
Comment

Sœur Antonietta Profumo accompagne chaque jour des patients atteints du VIH. Au cœur de cette tragédie, qu'elle décrit comme une "lèpre", elle s'efforce de faire surgir l'amour. Mais sœur Profumo demeure très concrète, le Sida continue de faire des ravages dans cette région de l'Afrique, et l'arrivée de nouvelles thérapies ne doivent pas conduire à un relâchement de la vigilance".

Depuis 1935, les religieuses de Notre-Dame des Apôtres animent le centre de santé de Koloware, une localité située dans le centre du Togo. Dans des conditions souvent précaires, marquées par une pauvreté endémique, ces missionnaires se dépensent sans compter pour soulager les malades. Originellement, le dispensaire accueillait en priorité les anciens lépreux, marqués par de terribles lésions, qui leur valaient souvent d’être rejetés par leurs communautés. Depuis les années 2000, les religieuses prennent également soin des malades du Sida.

[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d1006628.3095697681!2d1.0842346685356086!3d9.754051314799678!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x102eb16f35720cdb%3A0x40dcd8440b7e1e2d!2zS29sb3dhcsOpLCBUb2dv!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1505830701025&w=600&h=450]

Aujourd’hui, trois religieuses œuvrent à Koloware, dont sœur Antonietta Profumo, que Fides, l’agence de presse des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), a récemment rencontrée. Dans cet entretien, la religieuse livre un exceptionnel témoignage d’espoir. Son objectif, au cœur de la maladie et de l’exclusion ? “Édifier quelque chose de beau et de bon”. Un défi qu’elle relève chaque jour avec ses sœurs, avec l’aide de la Providence… et en se dépensant sans compter au service des pensionnaires du centre, parmi lesquels de nombreux enfants et femmes.

Prévenir, soigner, accompagner

« Des centaines de lépreux ont été accueillis ici. Nombre d’entre eux sont morts. Aujourd’hui, il reste 46 personnes âgées fragiles, presque toutes présentant de graves handicaps et souvent rejetées par leurs familles. Depuis 2009, nous nous occupons également des malades du Sida, dont le nombre augmente chaque jour. Nous avons ouvert un service pour la prévention, le soin et l’accompagnement de ces malades et nous accordons une attention particulière aux femmes enceintes séropositives afin de prévenir la transmission de la mère à l’enfant » confie sœur Antonietta Profumo.

La congrégation des sœurs missionnaires Notre-Dame des Apôtres a été fondée à Lyon en 1876 par le père Augustin Planque qui était également le supérieur général de la Société des missions africaines. Les religieuses de la congrégation œuvrent à l’évangélisation et au soin des plus pauvres dans toutes les régions du monde, même si l’intuition du père Planque était d’agir en Afrique prioritairement. En 1995, année noire, quatre religieuses de NDA avaient été assassinées dans l’exercice de leur vocation : sœur Christiane Philippon au Tchad, sœur Eileen Connell au Nigeria, sœurs Angèle-Marie Littlejohn et Bibiane Leclerc en Algérie.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]