Aleteia

La politesse : l’importance des “mots magiques” à tout âge !

© Shutterstock
Share
Comment

Véritable rouage de notre société, la politesse est loin d’être désuète. Entre les individus, elle permet de tisser des liens, d’atténuer des tensions et de vivre en paix. À tout âge, elle est aussi un signe de respect essentiel. Pourquoi la politesse est-elle si importante ? Éléments de réponse.

Bonjour, au revoir, pardon, s’il vous plaît, merci… D’une façon générale, la politesse rassemble l’ensemble des règles de courtoisie et des usages sociaux entre personne. Elle est aussi définie par le respect des bonnes manières dans le comportement et dans la façon de s’exprimer. Apprise aux enfants dès le plus jeune âge, la politesse diffère selon la culture de notre sphère familiale mais aussi de notre civilisation. Mise de côté jusque dans les années 1980 par une génération rebelle en quête de liberté, elle est aujourd’hui un point central pour le bien vivre ensemble.

La politesse est aussi au cœur des valeurs chrétiennes. Elle est synonyme de respect, d’humilité et la preuve d’une certaine égalité entre les hommes. Des valeurs essentielles pour aimer, être bienveillant ou capable de réaliser de bonnes actions au quotidien.

Dans la vie de tous les jours, découvrez l’importance de la politesse, chez les petits comme les plus grands.

La politesse, la condition pour une vie sociale épanouie

Au sein d’une famille, entre amis ou dans le cercle professionnel, la politesse est comme un code entre les individus. C’est une façon d’émettre un message. En disant « bonjour » le matin à son boulanger, « merci » à son enfant ou « s’il vous plaît » à un collaborateur, on intègre l’importance d’une vie en société. La politesse permet d’évoluer dans un groupe, de ne pas être marginalisé.

Au-delà d’un bon relationnel, la politesse est aussi liée à la courtoisie et à l’empathie. Elle incite l’autre à l’amabilité, au respect des personnes. Dans une discussion ou dans un conflit, la politesse améliore la capacité à convaincre, elle diminue les tensions et encourage l’apaisement.

Chez les enfants, la politesse est un premier apprentissage du respect

Apprendre à son enfant les règles de politesse lui donne les clés pour évoluer en société mais aussi pour se construire. Même les plus petits ont besoin de comprendre et d’intégrer certains codes de respect. Ils sont aussi une façon d’instruire aux enfants, dès le plus jeune âge, à considérer l’autre comme il aimerait être considéré. Des pistes pour développer son empathie et lui rappeler l’égalité entre les différents individus.

Pour transmettre la politesse à un enfant, le mieux est encore de veiller à respecter ses codes devant lui. Lui montrer l’exemple est une première étape clé.

La politesse comme valeur chrétienne essentielle

Autour de la politesse, gravitent de nombreuses valeurs chrétiennes. À commencer par le pardon, que l’on demande ou que l’on accorde. La volonté principale du pardon est d’éviter le conflit, de balayer les offenses, comme un écho à la prière du Notre Père. Le pardon est aussi au cœur d’une demande émise par le pape François (audience générale, 13 mai 2015) où il a appelé les fidèles, notamment les couples, à utiliser trois termes essentiels de politesse « s’il te plaît », « merci » et « pardon ». Il insistait sur le besoin de toujours apaiser les tensions : « Dans la vie conjugale, on se dispute si souvent… les assiettes volent aussi mais je vous donne un conseil : ne finissez jamais la journée sans avoir fait la paix ». Un conseil à suivre au quotidien !

Tags:
politesse
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]