Aleteia

Prier en couple pour se rapprocher de Dieu

© Shutterstock
Share
Comment

La prière commune, partagée avec son fiancé ou avec son petit ami, et plus tard entre époux, permet d'approfondir et renforcer les liens. Voici le témoignage de notre collègue qui a choisi de prier avec son compagnon, dès les débuts de leur relation...

Au début, on peut ressentir de la gêne, être mal à l’aise, à l’idée de prier en couple. Les obstacles ne manqueront pas mais la persévérance en vaut la peine : avant d’avoir pu s’en rendre compte, ce moment de prière commune sera devenu une rencontre très intime avec Dieu.

La prière spontanée

Au début de notre relation, j’ai demandé à Matthias si nous pouvions prier ensemble la prière spontanée. Qu’est-ce que c’est la prière spontanée ? C’est une prière dans laquelle nous nous adressons à Dieu comme à une personne intime. Nous lui ouvrons notre Cœur et lui racontons les joies et les peines de notre vie. Le but peut être de rendre grâce, ou d’implorer, mais aussi de lire la Parole de Dieu en partageant ce que nous ressentons et recevons.

Cette forme de prière me convient particulièrement, parce qu’elle nous permet d’apprendre à nous connaître l’un l’autre et de partager nos préoccupations, les joies et les luttes, qu’ensemble, nous offrons à Dieu.

Des débuts compliqués

Dans les premières semaines, prier à deux ne fut pas facile. Ni pour moi, qui n’avait auparavant jamais prié avec un petit ami, ni pour lui. Peut-être était-ce même plus difficile pour lui, parce qu’il commençait seulement à entrer en relation avec Dieu. Jeté dans l’eau profonde, il nous a fallu apprendre à “nager”…

Lorsqu’est venu le temps de nos fiançailles, nous avons fait un pas de plus lorsque Matt, à ma plus grande joie, a suggéré que nous commencions également à prier pour nous, en demandant à Marie et Joseph de nous aider à la préparation du sacrement de mariage.

Il me serait difficile de décrire toutes les situations qui confirmaient la puissance de la prière, mais nous sentions cette force de manière tangible, indéniable ; à quelque demande que nous formulions en prière, nous recevions une réponse concrète. Nous le ressentions d’ailleurs comme une bénédiction ; Dieu semblait nous encourager à prendre le chemin du mariage.

La prière en couple pour trouver des réponses claires

Avant d’être fiancés, nous Lui avons demandé si Sa volonté était que nous nous marrions. En réponse, nous avons reçu le paragraphe (Tb 7 :10) du livre de Tobie: “Car personne n’a le droit de prendre ma fille Sarah comme sa femme, si ce n’est toi mon frère”. Peu de temps après les fiançailles, je commençais à douter qu’il ne soit trop tôt, car nous n’étions ensemble que depuis 5 mois , lorsqu’il m’a demandée en mariage. Matt a alors proposé une prière. À ma grande surprise, Dieu répondit avec les mêmes lignes du livre de Tobie…

Et à quoi cela ressemble au sein du mariage ? Plusieurs fois, nous avons souligné que nous avons cette grâce, que nous appartenons à l’une des communautés dans l’église où ensemble, nous formons notre spiritualité. Cela nous aide à découvrir l’importance de notre relation conjugale avec Dieu. Jusqu’à ce jour, nous prions ensemble le matin et le soir. Il arrive parfois que ce ne soit pas possible, mais nous essayons de garder un œil là-dessus, et nous veillons à nous bénir l’un l’autre, ainsi que les enfants, d’un signe de la croix sur le front. Ainsi, la réconciliation et le dialogue sont plus faciles. Vraiment, il est plus facile de s’aimer avec la prière commune !

Attention aux pièges !

Il faut néanmoins rester prudent, car certains pièges peuvent avoir de graves conséquences sur une relation conjugale. En qui nous concerne, j’ai remarqué deux exemples que je souhaiterais partager avec vous.

Parfois, nous avons pensé pouvoir remplacer notre prière personnelle par notre prière commune : c’est très dangereux. Notre relation personnelle, intime, avec Dieu doit rester la plus importante. La prière en couple est nécessaire pour la croissance spirituelle du mari et de la femme, mais il est essentiel de nourrir votre lien personnel avec Dieu. Je remarque que lorsque je néglige ce domaine, je peux très vite blesser mon mari avec un mot de trop, un comportement inadéquat. Aussi, je ressens plus de difficultés à l’aimer. L’explication est simple : si je me coupe de la source de l’Amour, comment pourrais-je moi-même donner de l’amour ?

Un autre piège se trouve dans “la prière conjugale après le reste”. Les paroles de Saint Augustin sont encore et toujours pertinente à ce sujet: “Si tu mets Dieu à la première place, tout le reste trouvera sa juste place”. Ces derniers temps, c’était la course à la maison le matin. Les journées commençaient très vite : le réveil, le petit-déjeuner, tout s’enchaînait rapidement. Nous échangions des arguments de plus en plus tendus et soudain, sans crier gare, une atmosphère conflictuelle s’installait. Finalement, nous avons finit par admettre que quelque chose clochait. Après réflexion, nous avons rapidement découvert la source de cette nuisance : le Seigneur n’avait pas été mis à la première place. Lorsque nous ne commençons pas notre journée en partageant avec lui, le quotidien se précipite et tout se complique. Nous étions tombés dans le piège de : la-prière-à-la fin-et-tout-le-reste-d’abord.

Depuis, nous essayons de revenir à la raison et nous commençons chaque journée par une rencontre avec Dieu. Ainsi, nous réalisons que la journée est plus belle, plus joyeuse et que nous sommes plus en paix et plus agréables les uns avec les autres.

Pour finir, je pense que la meilleure synthèse se trouve dans ces paroles de Saint Jean-Paul II, qui confirme l’importance de la relation du couple avec Dieu dont la relation est amenée à grandir grâce à la prière commune : “La seule source d’amour conjugal est Jésus Christ, qui est constamment présent dans le sacrement du mariage. Et quel merveilleux sacrement ! Les conjoints peuvent en être surs, ils reçoivent ainsi le pouvoir de Dieu et la grâce qui les accompagnera tout au long de leur vie. (…) Faites constamment appel à cette grâce sacramentelle, dans votre prière et votre comportement. Référez-vous y surtout lorsque vous rencontrez des difficultés sur votre chemin. Christ veut être avec vous pour toujours ! Que votre amour ne cesse jamais d’y puiser de l’amour. Alors cet amour ne sera jamais épuisé. Vous ne le décevrez pas”. Et vous ne serez jamais déçus…

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]