Aleteia

Le pape François à Medellín pour secouer les catholiques

Share
Comment

Troisième ville de la visite du pape François en Colombie : Medellín. Et le pontife a prévu de cette étape le 9 septembre 2017 pour interpeller les fidèles de la ville la plus catholique du pays. “Assumez de toutes vos forces” de suivre le Christ, leur a-t-il demandé.

En Colombie, la région de Medellín et connue pour être historiquement la plus catholique du pays. Elle donne de nombreuses vocations et la seule sainte colombienne, Mère Laura Montoya, en est issue. La cathédrale de Medellín est d’ailleurs la plus grande de Colombie, et même de toute l’Amérique latine.

Toutefois, ce n’est pas une raison pour s’approprier le message de l’Evangile, a mis en garde le Souverain pontife. L’Eglise ne nous appartient pas, mais à Dieu ! Il est donc nécessaire d’aller vers “ceux qui ont faim de Dieu”, même si pour “certains cela semble dire se salir, se souiller”. “Assumez de toutes vos forces” de marcher à la suite du Christ, leur a-t-il lancé. Et cela demande de se renouveler, sans se raidir sur des normes, tels des Pharisiens.

[vimeo 233138810 w=640 h=360]

Pour le pape François, celui qui veut vraiment être disciple du Christ doit dépasser les préjugés héréditaires et prendre des risques, agir, s’engager. En somme “grandir en audace, en courage évangélique”. A l’image de saint Pierre Claver – fêté ce jour-là – et qui s’était fait “l’esclave des noirs pour toujours”, en référence aux esclaves africains débarqués dans le port colombien de Carthagène des Indes au XVIe siècle.

La joie doit être le premier témoignage

Et cela ne concerne pas que les fidèles. Lors d’une rencontre avec le clergé, les religieux et les consacrés de la ville, le pape a vertement dénoncé les comportements par lesquels “meurent” les vocations. Parmi lesquels : la cupidité, le mensonge, la dissimulation ou encore l’abus de la générosité du peuple de Dieu.

A l’inverse, si l’on veut susciter des vocations, il faut mettre ses pas dans ceux du Christ, pratiquer la lecture des Ecritures Saintes et l’adoration. Et resplendir de la joie de se savoir aimé du Seigneur : “notre joie contagieuse doit être le premier témoignage”, a indiqué le successeur de Pierre

Le message du pape François aux habitants de la catholique et relativement aisée Medellín est finalement assez simple : sortez, renouvelez-vous, soyez joyeux pour porter la foi au plus grand nombre ! En bref, ne vous embourgeoisez pas dans la foi !

Tags:
colombie
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]