Aleteia

La Pointe du Raz : balade au bout du monde…

© Marie Le Goaziou
Share
Comment

En allant à la pointe du Raz, une escale à Pont-Croix permet de découvrir les merveilles du Cap Sizun...

Direction l’extrémité ouest de la Cornouille, au sud-ouest du Finistère : la pointe du Raz ! Ici Notre Dame des naufragés veille sur les rochers qui se jettent dans la mer à l’un des points les plus occidentaux du vieux continent ! Encore qu’à l’horizon, l’île de Sein apparaît comme un simple trait à la surface de la mer… Pas plus d’un mètre cinquante au dessus de la surface de l’eau, comme si la terre hésitait une ultime fois à émerger avant de plonger définitivement dans l’Atlantique. Entre les deux, ce passage maritime si dangereux, le fameux Raz de Sein.

Escale à Pont-Croix

Sur la route de la Pointe du Raz, il faut prendre le temps de s’arrêter à Pont-Croix ! Installée comme de nombreuses villes prospères de Bretagne, au fond d’une ria maritime, la ville a une implantation particulièrement agréable : ses maisons s’étagent plein sud sur le versant d’une colline, jusqu’au Goyen, ce petit fleuve côtier dont l’estuaire forme un peu plus loin le port d’Audierne. En provenance de Nantes, Bordeaux et de toute l’Europe, les grands bateaux marchands remontaient autrefois jusqu’à Pont-Croix les jours de grandes marées. Aussi dès le Moyen-âge, c’est le lieu de grandes foires. On trouve également sur le pont au dessus de la rivière l’un des plus anciens moulins de marée de Bretagne.

© marie Le Goaziou

Déjà prisée des Romains

Mais déjà les Romains avaient installé autour de la Pointe du Raz des établissements pour transformer et conserver le poisson. Ils avaient même construit de grandes villas comme celle qui fut mise à jour lors du remembrement en 1971, au lieu-dit Kervennenec. Ce sont les vestiges gallo-romains les plus éloignés de l’Empire ! La villa, habitée du Ier au début du IIIè siècle, fut une ferme modèle et une demeure cossue comme en témoigne la présence des thermes. Si aucun vestige n’est visible sur place, le beau parement de couleur de la salle tiède des thermes est conservé au Musée Départemental Breton à Quimper.

Labyrinthe de venelles

Qu’il est fait bon se perdre dans ce labyrinthe de venelles qui serpentent entre de hauts murs ! Les lieux avaient d’ailleurs séduit un grand nombre d’artistes au début du XXè siècle. Le peintre Lionel Floch et ses amis trouvaient des sujets d’inspiration dans les belles demeures construites entre le XVè au XIXè siècle, la rue des Courtils et ses gloriettes ou les belles places de la petite cité de caractère. L’animation a pourtant déserté la ville depuis que le port d’Audierne s’est développé, que le petit séminaire a fermé, et le chef lieu de canton, si excentré au bout du Cap Sizun, ressemble parfois à une belle endormie.

Petit séminaire

Pourtant Pont-Croix a connu une période d’effervescence intellectuelle lorsqu’il abritait un petit séminaire sous le vocable de Saint Vincent dans l’ancien couvent des Ursulines. Ce dernier faisait également fonction de collège et lycée privé et y a accueilli des élèves de toute la Cornouaille, pas forcement destinés à la prêtrise. Il forma ainsi une grande partie des hommes politiques et des intellectuels du département. A noter que depuis 1854, on y enseignait la littérature bretonne ainsi que des notions de la langue. Il ferma définitivement en 1973 mais aujourd’hui les bâtiments revivent grâce à une association qui cet été expose les trésors des vêtements liturgiques des paroisses du Finistère.

© Marie Le Goaziou

L’école de Pont-Croix

Autre école célèbre à Pont-Croix, qui pourtant ne regroupe pas des élèves, mais des églises et chapelles gothiques construites dans les environs aux XIIIè et XIVè, inspirées des cathédrales anglo-normandes en pierre calcaire. La transposition en granit d’un tel style n’est pas facile ! Notre-Dame de Roscudon est le plus bel exemple de ce style propre à la région et en est la référence : le clocher, haut de 67 mètres, servit de modèle au XIXè pour les flèches de la cathédrale de Quimper. Son portail sud est également remarquable ; de la dentelle de granit !

© Marie Le Goaziou

Baie des Trépassés

Tout au bout du Cap Sizun, le granit breton a du mal à laisser la place à l’océan. Il le déchire avec ses pointes de rochers acérées. La Pointe du Raz est certainement le site célèbre le plus visité de Bretagne. Mais il peut être un peu trop fréquenté l’été alors, pour mieux profiter de sa majesté, allez l’admirer depuis la pointe du Van, sa jumelle méconnue. Pour cela, plongez vers la Baie des Trépassés qui vous offre en prime un panorama sur le Raz, l’îlot de Tévennec et Sein dans le lointain.

La baie a bien mauvaise réputation, car on raconte qu’autrefois les cadavres des naufragés s’y échouaient fréquemment. Pourtant, on dit que la cloche de la ravissante petite chapelle Saint-They sonnait d’elle-même pour avertir les barques en danger. Aujourd’hui, on voit surtout des surfeurs qui trouvent dans ce cadre grandiose, des vagues à la hauteur des sensations qu’elles procurent… Et on y trouve aussi un hôtel bien abrité qui accueille tous les amoureux de nature et de solitude, qui veulent pouvoir saisir les lueurs du crépuscule comme celles de l’aube dans ce paysage magnifique…

© Marie Le Goaziou

Plus d’informations :

Y aller :

Difficile de se passer de voiture pour atteindre la pointe du Raz : On emprunte La voie express Brest-Nantes N165, sortie Quimper vers D100, puis D784 jusqu’à la Pointe du Raz

Un car en été part de la gare de Quimper : Réseaux Penn Ar Bed Quimper-Pointe du Raz, http://www.viaoo29.fr

Sinon, pour les grands marcheurs, le GR 34 démarre au pied du sémaphore… et va jusqu’à Venise !

Se renseigner :

Office de Tourisme Cap Sizun – Pointe du Raz, Rue Laennec
29790 Pont-Croix, 0809 10 29 10 https://www.capsizun-tourisme.bzh

Maison de la Pointe du Raz et du Cap Sizun, Tél. : 02 98 70 67 18, https://www.pointeduraz.com

Y dormir

Afin d’être sur le site aux premières heures de l’aube ou au coucher du soleil, rien ne vaut une nuit dans la baie des trépassés… un hotel situé au bord de la plage est ouvert de mi février à mi novembre… iédal, par beau temps comme par jour de tempête !

Hôtel Restaurant de la Baie des Trépassés
29770 Plogoff, tél. : 02 98 70 61 34, http://www.baiedestrepasses.com

Faire une escale

Juste avant le parking (obligatoire et payant !) de la pointe du Raz, deux graphistes ont repris l’ancien café pour en faire « un café papeterie » où l’on peut se restaurer mais aussi trouver toutes sortes de jolis carnets et cartes exclusives comme celles qui affichent Pointe du Raz New York, 5379km à vol d’oiseau ou Bons baisers du bout du monde… Incontournable !

Monsieur Papier, 59 Rue des Langoustiers, 29770 Plogoff

02 98 64 84 14 http://www.monsieurpapier.fr

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]