Aleteia

Le cardinal Carlo Caffarra, spécialiste des questions du mariage et de la famille, est décédé

Share
Comment

Le cardinal Carlo Caffarra, archevêque émérite de Bologne, est décédé à l’âge de 79 ans, a confirmé le Saint-Siège le 6 septembre 2017.

Expert des questions familiales, il avait fondé et été le premier président de l’Institut pontifical Jean Paul II d’études sur la famille et le mariage. Il était aussi un des signataires d’une demande de clarification sur l’exhortation Amoris laetitia.

Né en 1938 et ordonné prêtre en 1961, le haut prélat italien a été à la tête du diocèse de Bologne pendant 12 ans, de 2003 à 2015. Son parcours a notamment été marqué par la rencontre avec Don Luigi Giussani, fondateur du mouvement italien Communion et Libération.

Enseignant dans plusieurs universités italiennes, ainsi qu’à l’étranger, le cardinal Caffarra s’est spécialisé en théologie morale, à une époque où l’encyclique Humanae vitae de Paul VI (1968) provoquait de grands débats dans l’Eglise. Docteur en droit canon, avec une thèse sur la finalité du mariage, Jean Paul II le désigne comme expert au synode des évêques sur la famille, en 1980.

À la présidence de l’Institut pontifical Jean Paul II

En janvier 1981, le même pontife lui confie la fondation et la première présidence de l’Institut pontifical Jean Paul II d’études sur la famille et le mariage. Le prélat y enseigne l’éthique de la procréation et la bioéthique. Il est également consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi et membre d’une commission sur la génétique du ministère italien de la Santé.

Créé cardinal par Benoît XVI en 2006, il a participé au conclave de mars 2013 qui a vu l’élection du pape François. Il était aussi membre de la Congrégation des causes des saints, du Tribunal suprême de la Signature apostolique, et membre honoraire de l’Académie pour la vie.

Signataire des dubia 

À la suite du synode de 2014 et 2015 sur la famille, et de la publication de l’exhortation apostolique Amoris laetitia (2016), le haut prélat a été l’un des quatre signataires des demandes de clarification – dubia – sur le document, en compagnie des cardinaux Walter Brandmüller, Raymond L. Burke et Joachim Meisner. Ce dernier est décédé en juillet dernier.

En janvier 2017, le cardinal Caffarra avait accordé un rare entretien au quotidien Il Foglio. Il y affirmait son “respect” pour le Pape, mais aussi sa préoccupation de “la division entre pasteurs”, qui était selon lui la cause de l’envoi au pape François de la lettre des dubia. Dans cet entretien, il soulignait également le risque “d’arbitraire” d’une “pastorale qui n’est pas fondée et enracinée sur la doctrine”.

Tags:
cardinal
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]