Aleteia

12 idées pour oublier une mauvaise journée

© Shutterstock
Share
Comment

Soucis pros ou petits tracas persos, certaines journées sont plus dures à affronter que d'autres. Quand on a l'impression de ne pas pouvoir faire face, quelques astuces sont les bienvenues pour positiver...

Après une journée un peu compliquée, pendant sa pause déjeuner, ou encore dès le matin au réveil : tous les moments sont bons pour essayer ces astuces et profiter de leurs bonnes ondes. Peu importe la raison, l’idée est de s’évader, ne plus penser pendant quelques minutes (ou plus) à ce qui nous fait souci. Au lieu de ruminer et de ressasser, tenir son journal de gratitudes, faire un footing en pleine nature, se plonger dans un roman ou préparer un bon gâteau sont autant de pistes pour passer à autre chose. Suivez ces quelques conseils pour chasser les nuages et sourire à nouveau à la vie !

Écrire dans son journal pour dire merci !

Tenir un journal de gratitude permet de mémoriser les instants où vous vous sentez reconnaissant et cela aide à mieux vivre. Rendre grâce, c’est-à-dire reconnaître en Dieu l’origine de tout ce qui est bon, nous donne une légèreté de vivre. Bien sûr, les moments difficiles ne disparaîtront pas mais vous prendrez conscience que même dans les épreuves, il y a des moments de joie. Par exemple, votre enfant vous a aidée à mettre le couvert ou votre mari vous a encouragée avant une réunion difficile. Deo gratias !

Faire du sport

Adepte ou non, le sport est un bon exutoire. Une façon de se défouler, de penser à autre chose. Le sport a aussi l’avantage de libérer des endorphines, des hormones apportant un certain plaisir. Après une course à pied, des longueurs dans une piscine, une partie de tennis ou quelques exercices, on se sent aussi moins contractée.

Se plonger dans un bon livre

En lisant un livre, on saisit l’opportunité de s’évader, de concentrer son attention sur une histoire différente de la nôtre. C’est aussi la possibilité de relativiser. Après quelques pages, on se dira peut-être que ce n’est pas si grave…

Faire des exercices de bienveillance

Il ne s’agit pas seulement d’envoyer un chèque à une œuvre caritative mais de créer tous les jours des petites étincelles de bienveillance : remercier une vendeuse en la regardant avec sourire et attention, aider une personne handicapée à monter dans le bus, laisser passer une maman avec son bébé qui pleure… Quelques exercices par jour, et voilà une jolie recette du bonheur !

Prier

Faites-vous un cadeau : réservez quelques instants pour prier. Pourquoi pas avec une appli de méditation chrétienne ? Laissez de côté le reste, et surtout les soucis. Fermez les yeux : vous apercevrez alors Son regard. Regardez bien, vous êtes là…

Faire une balade et se connecter avec la nature

Pris dans le tourbillon de la vie, on oublie souvent de faire un break au vert. Dans un quotidien ultra connecté, un retour aux sources et à la simplicité est salvateur. Flânez dans la forêt, au bord de l’eau, inspirez profondément, écoutez les éléments et oubliez le reste quelques instants.

Se faire (vraiment) plaisir

Craquer sur un bijou repéré depuis un moment, une jolie robe ou même un bouquet de fleurs, tous les prétextes sont bons pour un peu de réconfort. Comme un précieux cadeau, on prend soin de soi en s’offrant, de temps en temps, un petit plaisir qui redonne le sourire. Attention à ne pas en abuser, au risque d’en perdre tous les bienfaits par habitude…

Préparer un bon gâteau

En s’occupant les mains et l’esprit, on pense à autre chose. C’est aussi le plaisir de contempler le fruit de notre travail et bien sûr de le savourer. Optez de préférence pour une nouvelle recette, pas trop compliquée, pour un peu d’évasion.

 

Régresser avec les enfants

Les enfants ont une innocence qu’il est bon parfois de retrouver. Passer au-delà des a priori, sans se soucier du regard des autres sont la promesse de plaisirs simples. Lancer une séance de chatouilles, réaliser une cabane ou s’allonger au sol pour retrouver une âme d’enfant.

Écouter ses chansons préférées

La musique a le don de nous transporter ailleurs. Dans la voiture, dans ses écouteurs ou son enceinte à la maison, optez pour des morceaux envoutants et entrainants pour ne pas sombrer dans la mélancolie d’une musique douce.

 

Faire une sieste pour oublier

Certaines peines sont parfois trop dures à occulter. Et saviez-vous que les larmes provoquent aussi de la fatigue, pour des raisons physiques et hormonales ? C’est donc le moment de fermer les yeux et de se laisser aller au sommeil. Un temps de repos appréciable pour chacun…

Faire une bonne action

Se tourner vers les autres est une façon de positiver. Même si la journée a été dure, une petite attention suffit pour se sentir un peu mieux. Le bonheur des autres est souvent contagieux. Un grand sourire, un joyeux merci mettent aussi du baume au cœur.

 

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]