Aleteia

Cyclone Irma : les églises prêtes à accueillir la population

Share
Comment

Alors que le cyclone Irma devrait frapper les Antilles ce mercredi 6 septembre — en particulier les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy — les églises et chapelles se préparent à accueillir tous les habitants qui ne disposeraient pas d'un refuge sûr.

Alerte violette sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy. Alerte rouge sur la Guadeloupe et la Martinique. Le cyclone Irma qui devrait frapper les Antilles ce mercredi entre 12 heures et 18 heures, heure métropolitaine, pourrait être d’une ampleur sans précédent. Les services météorologiques annoncent des pointes de vent à 250 km/heure, des vagues gigantesques et des pluies torrentielles.

Des mesures de sécurité exceptionnelles ont été mises en place afin de protéger les populations : restriction drastique des déplacements, pré-positionnement de médecins, renforts de la Sécurité civile, calfeutrage dans les habitations, fermeture des volets et des fenêtres. Mais pour ceux qui ne pourraient se protéger de manière satisfaisante, les autorités ont sollicité l’ouverture de centres d’accueil d’urgence au premier rang desquels figurent les églises et chapelles. Au premier chef, ce sont donc les paroisses Notre-Dame de l’Assomption à Saint-Barthélémy, et Saint-Martin de Tours, à Saint-Martin — qui relèvent du diocèse de Basse-Terre dont l’évêque est Mgr Jean-Yves Riocreux — qui devraient être concernées par ces mesures.

Une fois toutes les mesures préventives mises en œuvre, beaucoup d’habitants se confient à Dieu dans la prière. Ainsi d’une habitante de Saint-Martin, prénommée Antoinette, interrogée par France Info : “J’ai une grande foi en Dieu, je fais confiance à mon Dieu. J’ai beaucoup prié, jusqu’à 2 heures du matin, et ce matin encore, parce qu’on ne sait pas du tout ce qu'[Irma] peut nous apporter”.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]