Aleteia

“Opération Pissenlit” : des ballons à hélium pour diffuser l’Évangile en Corée du Nord

Share
Comment

Des chrétiens sud-coréens ont développé un ingénieux système pour apporter la Bonne Nouvelle à leur frères reclus au nord du 38e parallèle. Courageux et risqué, alors que la tension est maximale dans la région.

Une fois sa floraison terminée, le pissenlit profite de la force du vent pour disperser, aux quatre horizons, ses graines qui forment la sphère duveteuse sur laquelle les enfants adorent souffler. Inspirés par cette fleur commune des chrétiens, de Corée du Sud, ont décidé de venir en aide aux populations du nord. L’opération “Pissenlit” (ou opération “Dandelion”) consiste, en effet, à confier au vent le soin de porter l’Évangile à la population du régime autarcique stalinien.

Régulièrement des groupes de volontaires anonymes se réunissent non loin de la frontière entre les deux Corée et de la tristement célèbre zone démilitarisée. Là, ils emplissent d’hélium de grandes poches, colmatée ensuite à l’aide de ruban adhésif. Ces ballons artisanaux sont ensuite lâchés dès que le vent est favorable et emportent en Corée du Nord l’Évangile selon saint Marc.

Les actions — menées depuis 1991 — se déroulent de la manière la plus discrète possible. Le régime de Pyongyang, qui bannit de son sol toute forme de religiosité — chrétienne en particulier — n’apprécie que très peu ces initiatives. Et les motifs de friction sont suffisamment nombreux pour que Séoul, de son côté, se montre favorable à l’opération “Pissenlit”.

Difficile, quoi qu’il en soit, de mesurer l’impact de cette belle initiative. Selon le site CBN News, qui relate cette démarche, on estime que 30 000 chrétiens pourraient être emprisonnés dans les geôles du régime et que 10 000 autres se terreraient au sein d’une église souterraine, qui si elle était démantelée par le régime, subirait la plus sévère des répressions.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]