Aleteia

Il demande sa petite amie en mariage devant le Pape

Share
Comment

En exil depuis trois ans, l'homme politique vénézuélien Dario Ramirez a profité d'une rencontre avec le pape François pour lui parler de la situation politique difficile de son pays... et demander sa petite amie en mariage.

Membre d’un réseau de parlementaires catholiques (RILC) qui se réunit chaque année à Rome pour des échanges et des temps de prière, Dario Ramirez a été brièvement reçu dimanche par le pape François avec d’autres hommes politiques dans la salle Clémentine du Vatican.

Lors de cette audience, cet opposant au régime de Nicolas Maduro s’est présenté au souverain pontife en compagnie de Maryangel Espinal, sa petite amie. « Je lui ai expliqué la situation au Venezuela et la situation des prisonniers politiques », a raconté Dario Ramirez au National Catholic Register. « Le Saint-Père a dit qu’il priait beaucoup à ce sujet et qu’il faisait tout ce qu’il pouvait pour aider notre pays. » « Je lui ai dit que nous attendions avec impatience sa visite au Panama en 2019 pour la Journée mondiale de la jeunesse et il était très heureux ».

Une bague et une bénédiction

Mais Dario Ramirez avait beaucoup d’autres choses à dire au Saint-Père. Et à un moment donné sa petite amie a bien senti que quelque chose d’insolite se tramait. « Je pouvais voir que Maryangel se demandait : “Qu’est-ce qu’il va faire ? Va-t-il demander une selfie ?” » Elle n’y était pas du tout. ” J’ai expliqué au Saint-Père que la femme à côté de moi était la femme de ma vie. Que je l’avais rencontré à l’église, que Dieu l’avait mise dans ma vie, et que je voulais la demander en mariage. » Joignant le geste à la parole, il s’est mis à genou devant elle et lui a présenté une bague.

Le souverain pontife se serait alors exclamé : « Wow, devant le Pape ! ». Maryangel Espinal restant muette, François s’est alors adressé à elle : « Il vous a demandé de l’épouser, que dites-vous ? » Elle a répondu “oui” et l’évêque de Rome les a bénit sous les applaudissements des autres personnes présentes à cette audience.

Dario Ramirez avait consulté au préalable le cardinal Christoph Schönborn qui accompagnait la délégation de parlementaires. Selon lui, l’archevêque de Vienne l’aurait autorisé à faire cette insolite demande. « Le Pape était très surpris, confie Dario Ramirez. Les gens du protocole étaient un peu fous, mais à la fin, nous avons tous beaucoup rigolé ».

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]