Aleteia

Cette femme paralysée sera-t-elle la prochaine Miss Monde ?

Share
Comment

Paralysée après la chute d’un homme s’étant suicidé du 7e étage, la polonaise Beata Jałocha, espère pouvoir concourir au titre de Miss Monde en chaise roulante.

Son émouvante histoire est connue en Pologne et fait désormais le tour du monde. Beata Jałocha travaillait comme kinésithérapeute et instructeur physique lorsqu’en mai 2013, alors qu’elle se rendait chez un patient, un homme tombe sur elle en se suicidant du septième étage d’un immeuble. Lui est mort sur place. Transportée à l’hôpital en urgence, elle est brisée en plusieurs endroits et la moelle épinière est malheureusement atteinte. Depuis, elle se déplace dans un fauteuil roulant, paralysée du bassin  jusqu’aux pieds.

Avant son accident, Beata exerçait son métier avec passion. Tout le monde la décrit comme une personne énergique, engagée, prête à offrir toute son aide aux autres. “C’est une personne phénoménale. Elle ne demandait jamais si c’était douloureux. Je n’avais même pas besoin de le lui dire ; elle le savait”, commente un de ses ex-patients.

Dans une récente interview, Beata confesse ses doutes : « Quand je suis entrée au service de neurologie, tout a basculé. J’étais dos au mur, il m’a fallu faire le tri et retrouver les vraies valeurs de la vie. J’ai compris que courir sans cesse après les choses matérielles n’avait aucun sens. Parce que vous pouvez obtenir tout ce dont vous rêvez dans la vie et vous réveiller un jour en réalisant que la moitié de votre corps ne répond plus. »

Le goût du défi

Beata n’a jamais cherché à savoir qui était l’homme qui a changé sa vie et n’a jamais tenté de prendre contact avec la famille. Bien qu’elle ait peu de souvenir de l’accident, elle considère qu’il est inutile de ressasser le drame de sa vie et accepte son sort. Mieux, elle n’a de cesse de se battre pour récupérer sa mobilité et cultive les défis : elle saute en parachute, a appris à piloter une montgolfière et a passé avec succès son brevet de planeur !

Aujourd’hui, elle a un nouvel objectif : remporter le titre de Miss Monde en fauteuil roulant 2017. Si elle est sélectionnée pour la finale, elle pourra rester en compétition et se présenter au concours qui se déroulera le 7 octobre prochain à Varsovie.  

Pourtant, la couronne n’est pas son but ultime :« Je souhaite que tout ça ait un impact supplémentaire, confie-t-elle. Je veux montrer que le handicap peut être traité comme un simple défi dans la vie. Il ne doit pas être quelque chose à craindre. Le handicap ne doit pas exclure. Le fait que je me déplace autrement, ne veut pas dire que je n’attends pas la même chose de la vie. Je voudrais montrer que le handicap peut être amusant, qu’une fille sur une chaise roulante peut aussi être jolie, qu’en photo je peux aussi avoir l’air cool et que je peux accomplir des choses dans ma vie. »

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]