Aleteia

Un colosse de pierre à l’effigie de saint Charbel veille désormais sur le Liban

Share
Comment

Une statue imposante représentant le saint patron du Liban a été installée, dimanche 20 août 2017, à Faraya, sur les hauteurs du district de Kesrouan au Liban.

Née des mains de l’artiste libanais Naef Alwan, la statue de saint Charbel ferait presque de l’ombre au Christ Rédempteur de Rio de Janeiro : en effet, si cette dernière mesure 38 mètres (dont 8 mètres pour son piédestal), celle de saint Charbel n’a pas à rougir de ses 27 mètres pour 7 de large, et ses quelques 40 tonnes.

PATRICK BAZ / AFP

Le transfert de la statue a nécessité une logistique spéciale, du fait de sa taille et de son poids colossaux. Les mains seront rajoutées par la suite à l’édifice, qui sera consacré le 14 septembre prochain, au cours d’une messe pour la fête de l’Exaltation de la Croix.

Saint Charbel était un moine et ermite libanais de l’Église maronite. À l’origine de nombreux miracles, dont celui de son propre corps découvert imputrescible, il a été canonisé par le pape Paul VI en 1977 et est particulièrement vénéré par l’Église libanaise qui l’a choisi pour saint patron.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]