Aleteia

Qu’est-ce qu’une abbatiale ?

Share
Comment

Lieu central de la vie spirituelle des abbayes, les abbatiales sont les églises construites, en leur sein, incarnant par leur architecture les spécificités de l'ordre monastique auquel elles appartiennent.

Quiconque a déjà assisté à un office religieux au sein d’une abbaye a pu ressentir une émotion profonde à l’écoute des chants sacrés monastiques qui résonnent entre les murs des abbatiales depuis des temps immémoriaux. Lors de ces offices, les moines et moniales prennent place sur les stalles, ces rangées de sièges en bois sculpté caractéristiques de ces édifices (que l’on retrouve aussi dans les cathédrales pour le chœur des chanoines). Ces stalles sont  liées entre elles et séparées en deux rangées, positionnées en vis-à-vis, le long de la nef afin de faire résonner harmonieusement les chants de l’office divin. Ces offices, primordiaux dans la vie monastique, respectent  la liturgie des heures et sont au nombre de sept par jour (Matines/Lectures, Laudes, Tierce, Sexte, None, Vêpres, Complies). L’abbatiale est donc le cœur battant de la communauté et c’est là qu’elle se réunit à heures fixes, appelée au recueillement par le clocher de l’église qui rythme les journées. 

Comme toute église, l’abbatiale se divise en différents espaces : nef, collatéraux, transept, chœur, déambulatoire, absidioles… Les architectures des abbatiales sont aussi variées que les ordres cénobitiques et varient selon les régions et les époques. Ainsi la splendide église abbatiale de Fontenay, bâtie par l’ordre cistercien entre 1139 et 1147, est particulièrement représentative de la splendeur épurée de l’art roman bourguignon. Son dépouillement, souhaité par saint Bernard de Clairvaux, est l’indice que rien ne doit distraire l’œil lors de l’adoration divine.

© Wikimedia
Intérieur de l'abbatiale de Fontenay.

Une autre abbatiale bénédictine emblématique, joyaux, quant à elle, de l’architecture religieuse française, est l’abbatiale de Conques édifiée sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, aujourd’hui rattachée à l’ordre des prémontrés. Elle a été bâtie au XIe siècle pour accueillir les reliques de sainte Foy et elle est classée aujourd’hui au patrimoine mondial de l’UNESCO. Son tympan est considéré comme un des grands chefs-d’œuvre de la sculpture romane que les pèlerins, éreintés, peuvent contempler après une longue journée de marche. L’amateur d’art contemporain pourra aussi y découvrir des sujets d’admiration puisque, en 1994, Pierre Soulages a été chargé d’en recréer les vitraux par des lignes sobres, dans une lignée propre à l’architecture romane. Ces quelques noms sont parmi les plus connus des multiples abbatiales encore visibles en France, symboles de la vigueur monastique qui toucha notre pays tout au long du Moyen Âge. 

© Wikimedia
Tympan de l'abbatiale Sainte-Foy de Conques.
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]