Aleteia

Que doit-on faire quand on entre dans une église ?

Share
Comment

Un très grand nombre d’églises accueillent quotidiennement des visiteurs chrétiens ou non. Mais le recul de la pratique a fait tomber dans l’oubli certaines règles de bon sens qu’il convient d’observer lorsque l’on pénètre dans un édifice religieux.

Pour savoir quelle attitude adopter au moment d’entrer dans une église, il faut avant tout comprendre où l’on entre : une église est un lieu de prière et de célébration des offices liturgiques. Elle abrite le Saint Sacrement mais aussi parfois des objets de vénération, tels que des reliques de saints et martyrs ou des icônes.  

Le sacramental de l’eau bénite

Il convient d’abord de se placer, corps et âme, dans de bonnes dispositions, au moment d’entrer dans une église. C’est l’objet de la pratique du sacramental de l’eau bénite. Disposée dans les bénitiers situés à l’entrée des églises, cette eau qui a reçu la bénédiction d’un prêtre est utilisée pour tracer le signe de la croix et éloigner le démon de ceux qui accomplissent ce geste avec foi, rompant avec l’agitation du monde extérieur. Le moment de tracer le signe de croix est le moment opportun pour tourner son esprit vers Dieu, physiquement présent dans l’église.

Repérer le Saint Sacrement et le maître-autel

En effet, les églises abritent le Saint Sacrement sous la forme d’espèces consacrées — devenues vrai corps du Christ — lors des messes. Jésus Eucharistie repose ainsi dans un tabernacle et sa présence est signifiée par une veilleuse de couleur rouge. Souvent, ce tabernacle est situé à proximité du maître-autel, dans le chœur et dans l’alignement direct de la nef centrale. Il arrive cependant qu’une chapelle latérale soit dédiée à cet usage. Il convient d’effectuer une génuflexion devant ce tabernacle : c’est devant le Christ que l’on se trouve ! Il est d’usage, lorsque le Saint Sacrement n’est pas conservé près du maître-autel, de s’incliner au moment de passer devant ce dernier. Plus qu’une simple table, il s’agit de l’endroit où s’accomplit le saint sacrifice de la messe.

Dans les églises orientales, les icônes du Christ et de la Vierge Marie, appelées icônes despotiques, sont disposées devant le « mur d’icône » appelé iconostase, lequel abrite l’autel. Il est de coutume de vénérer ces icônes lorsque l’on visite l’église, y compris lors des célébrations.

Être attentif et bienveillant à l’égard du clergé et des autres visiteurs

Il ne faut pas non plus manquer de préciser que l’église est un lieu de prière, d’adoration, mais aussi le lieu des célébrations et des confessions. Il est important de veiller à la quiétude des églises et, si une célébration est en cours, de la respecter, surtout si l’on arrive au moment de la consécration ou de l’administration de la communion. En tout état de cause, entrer dans une église implique une attention bienveillante : on repèrera les confessionnaux occupés et l’on veillera à ne pas trop s’en approcher afin de respecter le secret de la confession. Souvent, des espaces sont particulièrement aménagés pour la prière ou l’adoration, il convient alors de ne pas les visiter par simple curiosité pour ne pas troubler les personnes venues prier.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]