Aleteia

Conversion fulgurante : de Mohammed al-Sayyid al-Moussaoui à Joseph Fadelle

Share
Comment

Ancien dignitaire chiite, Joseph Fadelle, Irakien, s'est converti au catholicisme à la suite d'une intuition bouleversante. Mais on ne quitte pas l'islam si facilement. Chaque jour encore, il en paie le prix.

Le vrai nom de Joseph Fadelle est Mohammed al-Sayyid al-Moussaoui, né en 1964 dans une des plus grandes familles de l’aristocratie chiite d’Irak, descendant de l’imam Ali, cousin du Prophète. Il ignore presque tout du christianisme jusqu’à sa première rencontre avec un chrétien lors de son service militaire, avec qui il a des discussions sur le christianisme et l’islam. Il a 23 ans. Massoud, qu’il regardait au début de travers, commence peu à peu à l’intriguer. Comme l’intriguera un de ses livres, intitulé Les miracles de Jésus, qu’il se mettra à lire un jour où il était absent, se laissant aussitôt porté par la fascination de ce personnage qu’il ne connaissait pas et lui procurait, sans trop savoir pourquoi, “une joie bienfaisante”. De ce livre, Mohammed passe à la Bible, mais non sans avoir auparavant relu attentivement le Coran avec sa propre intelligence, comme le lui avait demandé Massoud.

“Comme une violente déflagration…”

Peu à peu sa foi en l’islam fléchit. Il perd tous ses repères – religion, identité, rang social, famille — mais pas sa foi en Dieu. Le Seigneur va alors se révéler à lui mystérieusement, dans un rêve qui lui procure un nouveau bonheur :

“Il se passe en moi quelque chose d’extraordinaire, comme une déflagration violente qui emporte tout sur son passage, accompagnée d’une sensation de bien-être et de chaleur… Comme si tout à coup, une lumière éclatante éclairait ma vie d’une façon entièrement nouvelle et lui donnait tout son sens. J’ai l’impression d’être ivre, alors que monte dans mon cœur un sentiment d’une force inouïe, une passion presque violente et amoureuse pour ce Jésus-Christ dont parlent les Évangiles”.

“Il faut que tu manges le pain de vie”

Mohammed, dans son rêve, se trouve au bord d’un ruisseau. De l’autre côté, se tient un personnage d’une quarantaine d’années, “d’une grande beauté” et au regard “d’une douceur infinie”. Une force mystérieuse attire le jeune musulman vers cet homme, et le voilà suspendu dans les airs en train de chercher à le rejoindre. “Pour franchir le ruisseau, il faut que tu manges le pain de vie”, lui déclare l’homme en lui tendant la main pour l’aider. Dès le lendemain, Massoud, son ami chrétien, l’introduira aux mystères de la foi chrétienne, et commencera alors sa quête du baptême en frappant à la porte des églises catholiques. Il lui faudra plusieurs années pour trouver un prêtre qui accepte de le baptiser et lui donner “le pain de vie”, à savoir l’Eucharistie, le corps du Christ.

Et puis un jour la famille de Mohammed, devenu Joseph Fadelle après son baptême, finit par apprendre sa conversion et c’est le début de la persécution : emprisonné, battu, fouetté, torturé par sa propre famille, il doit fuir après une tentative d’assassinat par son oncle et ses frères. Il vit aujourd’hui en exil en France avec sa femme, convertie elle aussi, et leurs deux premiers enfants.

Joseph Fadelle est l’auteur du poignant ouvrage Le Prix à payer.

Prochain récit de conversion fulgurante : Nahed Mahmoud Metwalli.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]