Aleteia

Des archéologues pensent avoir trouvé le lieu de naissance de l’apôtre Pierre

Share
Comment

Des archéologues estiment avoir découvert les ruines de Bethsaïde, village où sont nés, selon les Évangiles, les apôtres Pierre, André et Philippe.

Selon l’AFP, une équipe d’archéologues israéliens et américains pense avoir découvert le lieu de naissance de trois apôtres, dont Pierre. Mordehaï Aviam, du Kinneret College, l’institut universitaire du lac de Tibériade, estime en effet avoir repéré l’ancienne localité romaine de Julias, construite sur les ruines de Bathsaïde, village de pêcheurs sur les bords du lac de Tibériade où, selon les Évangiles, Pierre, son frère André et leur ami Philippe sont nés et ont vécu.

Si la mort de l’apôtre Pierre, en martyr à Rome sous Néron, annoncée dans l’Évangile de Jean (21, 19) est largement connue, on oublie plus volontiers où il a vu le jour. Ce même évangile nous enseigne que les deux « fils de Jonas », Simon – qui deviendra Pierre au contact du Christ – André et Philippe vivent à Bathsaïde (Jean 1, 44), située à côté du lac de Tibériade, quand ils rencontrent Jésus. Mais selon l’historien romain Flavius Josèphe, vers l’an 30, le roi Hérode Philippe II décide de construire à la place du village de pêcheurs une ville plus importante et fortifiée, qu’il nomme Julias en l’honneur de Livie, femme de l’empereur Auguste décédée l’année précédente. Il lui accorde le statut assez enviable de polis, qui lui permet de s’organiser elle-même et s’y installe. Elle est détruite une première fois durant la Grande révolte juive, qui se déroule entre 66 et 73 après J.-C. Elle est cependant reconstruite avant de définitivement disparaître durant l’Antiquité, à cause d’un tremblement de terre et d’une inondation.

La nécessité de nouvelles fouilles

Depuis longtemps, les archéologues recherchent cette ville, dont les pierres ont été utilisées au Moyen Âge pour construire des villages de la région. L’équipe de Mordehaï Aviam envisageait trois sites jusqu’à présents. L’un deux, identifié comme « candidat valable », avait été le seul fouillé jusqu’ici. Mais c’est finalement un autre site, à quelques kilomètres du premier, qui attire l’attention des chercheurs. « Nous avons mis au jour des fragments de poterie, des pièces de monnaie, ainsi que les vestiges d’un bain public, ce qui tend à prouver qu’il ne s’agissait pas d’un petit village, mais d’une localité pouvant correspondre à Julias », raconte Mordehaï Aviam. Il poursuit : « Sur la base de ces découvertes, nous pensons que ce site a de fortes chances d’être situé à l’emplacement de Bethsaïde ». Pour le prouver, il leur faudra, à l’aide de nouvelles fouilles, remonter le temps afin d’atteindre le niveau de la période juive.

Le site se trouve, d’après l’AFP, à quelques centaines de mètres du lac de Tibériade, mais le niveau du plan d’eau était beaucoup plus élevé à l’époque. Pour le moment, il reste fermé au public.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]