Aleteia

Pape François : “Qui se souvient de la date de son baptême ?”

Share
Comment

Après la pause estivale, le Saint-Père a repris ses audiences générales sur l’espérance chrétienne ce mercredi 2 août.

Après une pause en juillet, le pape François a repris ses audiences générales en accueillant, ce mercredi 2 août, environ 7 0000 pèlerins et fidèles dans la salle Paul VI au Vatican, en raison des fortes températures estivales. Parti de la symbolique des vieilles églises d’occident — “où se couche le soleil, où meurt la lumière”— tournées structurellement vers l’Orient – “où les ténèbres sont vaincues par la lumière de l’aurore, rappel du Christ, soleil surgi d’en haut à l’horizon du monde” – le Saint-Père a repris le fil de ses catéchèses sur l’espérance chrétienne qui, a-t-il rappelé, à travers la “grâce du baptême”, donne aux générations futures les raisons de vivre.

La vie de l’Église est « contagion de lumière »

“Par la grâce du Christ reçue dans le baptême, les chrétiens sont des hommes et des femmes qui croient que Dieu est Père ; que Jésus est descendu parmi nous ; que le Saint-Esprit œuvre sans cesse pour le bien de l’humanité et du monde : c’est cela la lumière, l’espérance qui nous réveille chaque matin !”, a développé le souverain pontife. En recevant le baptême et lui étant fidèle, a-t-il poursuivi dans sa catéchèse résumée en français, le chrétien devient vraiment “porteur de Jésus” dans le monde, surtout “pour ceux qui traversent le deuil, la détresse, les ténèbres et la haine”. Et de souligner alors le “très beau signe de la liturgie baptismale” pour souligner l’importance de cette lumière à transmettre aux autres : la remise aux parents si le baptisé est un enfant — ou au baptisé lui-même s’il est un adulte — du cierge dont la flamme est allumée au cierge pascal, signe de “la lente propagation de la résurrection de Jésus dans la vie des chrétiens”. La vie de l’Église est “contagion de lumière”, a souligné le Pape : “Plus les chrétiens l’auront en eux, plus la vie de l’Église sera vivante”.

Qui se souvient de la date de son baptême ?

La plus belle exhortation à se faire alors mutuellement est de ne jamais perdre “le souvenir de notre baptême”, jour de notre “deuxième naissance” après celle à “la vie naturelle”, a rappelé le Pape. Mais voilà, combien parmi tous les chrétiens se souviennent de la date de leur baptême ? “Pensez-y et si vous ne vous en souvenez pas, voici un devoir à faire en rentrant chez vous : allez chez votre mère, chez votre père, chez votre tante, votre oncle, votre grand-mère, votre grand-père, et demandez-leur : “Quelle est la date de mon baptême ?” Et ne l’oubliez plus !”, a-t-il recommandé une seconde fois, au terme de l’audience.

En saluant les pèlerins de langue française, venant en particulier de France et de Haïti, le Saint-Père a souhaité aux fidèles et pèlerins de profiter de leurs vacances pour repenser à leur baptême, pour « regarder vers la lumière » de l’espérance de Dieu, à transmettre autour d’eux.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]