Aleteia

Mgr Pansard nommé évêque du diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes

Godong | Robert Harding | AFP
Share
Comment

Évêque de Chartres depuis 2006, Mgr Michel Pansard a été nommé par le pape François évêque du diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes, afin de remplacer Mgr Michel Dubost.

Jusqu’à présent évêque de Chartres, Mgr Michel Pansard a été nommé par le pape François, ce mardi 1er août, évêque du diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes (91). « Je vais passer de la plus belle cathédrale du monde à la plus récente ! », s’est exclamé le prélat d’après le site d’actualité locale Corbeil-infos, en référence à la cathédrale de la Résurrection d’Évry, achevée en 1999. Il remplacera Mgr Michel Dubost. Celui-ci, en poste depuis 2000, a atteint l’âge limite de 75 ans. Il est nommé administrateur apostolique du diocèse jusqu’à la prise de fonction de son successeur, le dimanche 1er octobre prochain. Mgr Pansard, qui a « hâte de rencontrer » ses nouveaux fidèles, déclare avoir reçu la nouvelle « avec surprise » dans un entretien accordé à KTO.

Mgr Pansard a été ordonné prêtre en 1982 dans le diocèse de Nanterre, après des études au séminaire de Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux (92) et une maîtrise en théologie obtenue à l’institut catholique de Paris. Pendant son service, il occupe successivement les postes d’aumônier de lycée à Sceaux (1982-1988), de directeur du séminaire Saint-Sulpice (1988-2000), puis de vicaire général des évêques Mgr François Favreau et Mgr Gérard Daucourt et aumônier diocésain du Mouvement des cadres chrétiens. De 1994 à 2003, il est également responsable diocésain de la formation permanente des prêtres. Nommé évêque de Chartres le 20 décembre 2005, il quitte alors l’Île-de-France pour le Centre-Val de Loire, en janvier 2006. Il poursuit alors le regroupement paroissial entamé par son prédécesseur, Mgr Bernard-Nicolas Aubertin.

Une expérience qui a marqué l’évêque, qui s’est senti « héritier d’une longue histoire », celle de la cathédrale Notre-Dame de Chartres, achevée en 1220. Parmi les grandes joies qu’il énumère, en onze ans et demi de service : le fait d’avoir baptisé chaque année « entre 30 et 50 catéchumènes, jeunes pour la plupart », « la manière dont les nouvelles paroisses se sont mises en place (…) beaucoup plus rapidement » que ce qu’il pensait, ou encore d’avoir « ordonné en juin » dernier son dixième prêtre. « Je n’entends plus la question qu’on m’a souvent posé : comment on fera quand il n’y a plus de prêtre ? », explique-t-il alors à KTO à propos de ce dernier point. Avant de partir rejoindre l’Essonne, Mgr Pansard a tenu à laisser un dernier message au diocèse de Chartres, inspiré par l’apôtre Paul dans sa lettre aux Philippiens : « Car je vous porte dans mon cœur, vous qui communiez tous à la grâce qui m’est faite dans mes chaînes » (Philippiens 1, 7). Il s’en va, persuadé que « ce que le Seigneur a commencé, il le continuera » et impatient de « découvrir » Évry-Corbeil-Essonnes.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]