Aleteia

Le pape François invite les jeunes brésiliens à se battre contre la corruption

Nelson Almeida | AFP
Share
Comment

Dans une lettre pour les 300 ans des apparitions de la Vierge d’Aparecida, le Saint-Père a encouragé les jeunes à être porteurs d’espérance pour le Brésil et le monde.

“Vous êtes l’espérance du Brésil et du monde, n’ayez pas peur de vous battre contre la corruption (…) Et de vous engager à construire une société nouvelle”, exhorte le pape François dans une lettre aux jeunes brésiliens, à l’occasion des festivités marquant les 300 ans des apparitions de la Vierge d’Aparecida, reine et patronne du Brésil.

Les jeunes étaient réunis au sanctuaire marial jusqu’au 29 juillet dans le cadre du projet “Rota 300”, une initiative des évêques brésiliens pour célébrer la découverte de la statue de la Vierge noire par trois pêcheurs, dans le fleuve Paraíba do Sul, dans l’État de São Paulo. Cet anniversaire coïncide avec les dix ans de la publication du “document d’Aparecida”, document fondamental pour les Églises d’Amérique latine issu de la cinquième conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des Caraïbes, en 2007. Le pape François, alors archevêque de Buenos Aires, faisait partie du comité chargé de la rédaction du document.

Trouver l’unité dans la foi

“Chers amis, au milieu des incertitudes et des insécurités de chaque jour, au milieu de la précarité que les situations d’injustice provoquent autour de vous, écrit le Pape dans son message, soyez sûrs que Marie est un signe d’espérance qui vous stimulera (…). Elle connaît les difficultés qui se posent à vous. À travers son attention et sa sollicitude maternelle, elle vous fera comprendre que vous n’êtes pas seuls”. Et d’évoquer l’histoire des trois pauvres pêcheurs, qui après une pêche infructueuse dans le fleuve, ont jeté encore une fois leurs filets, pour y découvrir avec surprise une statue de la Vierge, brisée et couverte de boue. “Comme je l’ai dit aux évêques brésiliens en 2013, rappelle le Pape en évoquant son voyage au Brésil, en 2013, à l’occasion des Journées mondiales de la jeunesse de Rio, cet épisode renferme un symbole très significatif : ce qui était divisé a retrouvé son unité, comme le cœur de ces pêcheurs, comme le Brésil colonial, divisé à cause de l’esclavage, et qui trouve son unité dans la foi que cette statue de la Vierge a inspiré”.

À cette occasion, le Saint-Père avait consacré son pontificat à la Vierge noire : « Je te consacre mon esprit, pour qu’il pense toujours à l’amour que tu mérites, je te consacre ma langue pour qu’elle te loue toujours, je te consacre mon cœur, pour qu’après le Seigneur, il t’aime au-delà de tout ». Dans sa lettre aux jeunes, en cette année mariale au Brésil, il encourage les jeunes brésiliens à laisser la Vierge d’Aparecida « transformer » leurs cœurs : que la Vierge puisse « transformer les “filets” de votre vie », leur souhaite-t-il très précisément, qu’elle en fasse « quelque chose de plus significatif que des réalités souvent divisées”, à savoir “une communauté missionnaire en sortie”, une communauté qui soit “lumière et ferment d’une société plus juste et fraternelle”.

Du sanctuaire d’Aparecida à Panama

Dans le sillage de son message pour la XXXIIe Journée mondiale de la jeunesse qui aura lieu à Panama du 22 au 27 janvier 2019, le souverain pontife rappelle que « la Vierge Marie est un exemple précieux pour tous les jeunes et un grand soutien pour entreprendre le chemin de la vie ». Réaliser cette vérité, précise-t-il, ne demande pas de grandes réflexions, mais une pause devant l’image de la Mère au Sanctuaire national pour la contempler », comme lui-même a fait en 2007 et en 2013.

Le 3 septembre 2016, une petite statue en bronze de la Vierge d’Aparecida a été inaugurée dans les jardins du Vatican. “J’invite à prier pour qu’elle continue à protéger tout le Brésil, tout le peuple brésilien, en ce triste moment ; qu’elle protège les plus pauvres, les laissés-pour-compte, les personnes âgées abandonnées, les enfants des rues ; qu’elle protège les personnes marginalisées, livrées aux mains des exploiteurs en tous genre ; qu’elle sauve son peuple par la justice sociale et par l’amour de Jésus-Christ”.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]