Aleteia

Pourquoi est-il essentiel de se consacrer à Marie ?

© Antoine Mekary / ALETEIA
Share
Comment

Depuis Louis XIII, la France est consacrée à la Sainte Vierge. Le monarque avait décidé de faire du 15 août, jour de l’Assomption, la fête du royaume. Familière des fidèles, la consécration à Marie est d’une immense richesse dont le fruit principal est de tout ramener à Jésus.

La prière de consécration à Marie la plus connue remonte au XVIIe siècle, lorsque saint Louis Marie Grignion de Montfort (1673-1716) écrit « l’acte de consécration à la Très Sainte Vierge Marie » :

« Je vous choisis, aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité. Amen. »

De Louis XIII…

Avant saint Louis Marie Grignion de Montfort, la consécration à Marie était déjà pratiquée, puisque Louis XIII consacra la France à la mère de Jésus. En effet, en 1636, la Vierge apparut à Mère Anne-Marie de Jésus Crucifié, religieuse qui reçut les stigmates, et demanda que la France lui soit consacrée. Au même moment, Louis XIII et Anne d’Autriche prièrent pour qu’un héritier leur soit donné et multiplièrent les pèlerinages et les prières. Suite à la demande de la Vierge Marie, Louis XIII décide de se consacrer personnellement à elle et de lui consacrer également la France, par le texte de vœu qu’il prononça le 10 février 1638. L’héritier naît quelques temps plus tardet reçoit le nom de « Louis Dieudonné ».

…à Fatima

Puis, bien plus tard, Notre-Dame de Fatima apparut à plusieurs reprises à sœur Marie Lucie de Jésus. Dans une lettre datée du 29 mai 1930, elle écrit à son confesseur : « Le bon Dieu promet de mettre fin à la persécution en Russie, si le Saint-Père daigne faire, et ordonne aux évêques du monde catholique de faire également, un acte solennel et public de réparation et de consécration de la Russie aux très Saints Cœurs de Jésus et de Marie ». Bien que l’acte de consécration effectif de la Russie soit aujourd’hui très controversé, la demande de la Vierge est bien là.

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, à travers le monde, de nombreuses communautés religieuses tels que les frères de saint Jean choisissent encore de se consacrer à Marie dans leur vie quotidienne en répondant ainsi à son appel.

Quels sont les fruits de la consécration à Marie ?

Cette démarche n’est pas indispensable, car le Christ seul est Rédempteur, mais elle est une réponse à un appel, et par elle la Vierge donne des grâces qui aident à avancer sur le chemin de la sainteté. Par la consécration, Marie nous aide à approfondir notre relation personnelle au Christ et à la purifier en discernant l’essentiel dans nos vies. D’autre part, elle nous apprend aussi « à rendre grâce pour les dons reçus de Dieu (Magnificat), à adorer Jésus (Nativité), à aimer et à servir notre prochain (Visitation), à intercéder avec confiance (Noces de Cana), à contempler Jésus avec foi et amour (Compassion à la Croix), à vivre dans la docilité à l’Esprit saint (Pentecôte) ».

Pour mettre en pratique la consécration à Marie concrètement, il faut donc demander à la Vierge d’intervenir dans nos vies, et de la choisir personnellement. En effet, elle ne s’impose pas, et nous ne devons pas hésiter à renouveler chaque jour ce choix par la prière de saint Louis Marie Grignion de Montfort, ou encore par ces mots avant chaque communion eucharistique : « Je suis tout à toi Marie, Vierge sainte. Tout ce que j’ai est tien, Marie Vierge pure. Sois mon guide en tout Marie ma Mère ». 

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]