Aleteia

10 sites illuminés à admirer tout l’été

© Colombe Clier
Share
Comment

Conçues au départ pour restituer les couleurs originales des monuments, les illuminations se sont émancipées. Elles projettent des images animées, racontent des histoires ou jouent avec la lumière. Des tableaux féériques à voir dès la tombée de la nuit.

Illuminés, une cathédrale ou un palais se présentent sous un angle nouveau. Ils surgissent de la nuit, débarrassés de tout détail environnant pouvant distraire le regard. Parés de mille couleurs, ils fascinent. C’est un moyen extraordinaire d’enseigner, de dévoiler quelque chose de plus grand, de partager des émotions en famille.

Les pionniers de l’éclairage monumental ont d’abord utilisé les projections pour restituer la polychromie d’origine des bâtiments. Ce fut le cas à Amiens. Sur la cathédrale, les habitants et les touristes ébahis ont pu repérer des détails

insoupçonnés, se rendre compte de l’effet produit, et découvrir qu’en couleur, le message délivré par la statuaire est beaucoup plus lisible. La vocation des édifices religieux de catéchiser les fidèles est apparue plus évidente.

Puis, les techniciens sont devenus des artistes. Ils ont projeté non seulement des couleurs mais aussi des images mouvantes. A Chartres par exemple, sur le portail nord, les couleurs s’installent une à une à chaque fois qu’une ombre passe. En bleu et blanc, c’est un ballet d’une rare élégance. Avec l’apparition du mapping vidéo, des scénographies sont projetées sur les édifices pour raconter une histoire. Elles sont d’autant plus convaincantes qu’elles prennent appui sur les détails architecturaux.

Chaque monument devient alors conteur de sa propre histoire. Aucune scénographie ne ressemble à une autre. La magie d’un lieu est chaque fois différente. Voici notre sélection.

1 – Reims (Marne)

Quand l’ange au sourire est projeté en grand sur la façade, c’est le paradis ! La mise en lumière de la cathédrale permet de redécouvrir l’un des joyaux de l’architecture gothique, de raconter son histoire et ses symboles tout en faisant rêver.

Durée : 25 minutes. Gratuit. Tous les soirs de juillet et d’août et les 1, 2, 3, 8 , 9 , 10 septembre 2017. Reims.fr

2 – Chartres (Eure-et- Loir)

Fière de son patrimoine, la ville de Chartres le met en lumière tous les soirs. La cathédrale bien sûr mais aussi 23 monuments du centre-ville sont les décors de projections féériques à la pointe de la technologie. L’une d’elles, sous les halles, est même interactive !

Compter 1 h 30 pour faire tout le parcours. S’il faut choisir, nous vous conseillons de voir la cathédrale et le musée des Beaux-Arts. Sur ce dernier, “Luna”, un conte pour les enfants est projeté : c’est l’histoire de la Lune qui a perdu son étoile.

Gratuit. Jusqu’au 7 octobre 2017. www.chartresenlumieres.com ; appli sur Google play et App Store.

3 – Tours (Indre-et- Loire)

“Les illusions de la cathédrale” racontent l’histoire de Tours et celle de Saint Martin. Durée : 20 minutes. Gratuit. Tous les soirs de juillet et août et les 1, 2, 8, 9, 15, 16 septembre 2017. www.touraineloirevalley.com

4 – Mont-Saint- Michel (Manche)

Le Centre des Monuments nationaux qui ouvre l’abbaye du Mont-Saint- Michel à la visite propose une promenade nocturne mystérieuse à la découverte de “l’habitant secret de l’abbaye” : le faucon pèlerin.

Payant (gratuit pour les moins de 18 ans en famille). Tous les soirs sauf dimanche jusqu’au 26 août 2017. www.abbaye-mont-saint-michel.fr

© Centre des monuments nationaux

5 – Bayeux (Calvados)

Les couleurs viennent tour à tour caresser la pierre blanche de la cathédrale de Guillaume le Conquérant. Elles soulignent la tour centrale ajourée. Juste à côté, des histoires sont projetées à 360° sur un arbre de la Liberté planté en 1797.

Gratuit. Le mardi, le jeudi et le samedi jusqu’au 26 août 2017. www.bayeux-bessin-tourisme.com. La cathédrale est ouverte jusqu’à 22 h 30.

6 – Sées (Orne)

Cette fois-ci, les illuminations ne sont pas à l’extérieur du monument mais à l’intérieur. Elles racontent l’histoire d’Elior, chargé par l’évêque Sylvestre en 1209 de concevoir l’ensemble des images de la cathédrale, sculptures et vitraux. Le spectacle est réalisé par des professionnels bénévoles dans un souci de fidélité à l’histoire.

Durée : 45 minutes. Payant. Les 15, 21, 22, 28 et 29 juillet ; les 4, 5, 9, 11, 12, 16, 18, 19, 25 et 26 août ; les 1, 2, 8, 9, 15 et 16 septembre 2017. www.musilumieres.org

7 – Monastère royal de Brou (Ain)

Un nouveau spectacle “Couleurs d’amour” met en scène l’histoire d’amour romanesque entre Marguerite d’Autriche et Philibert le Beau. Les projections sont réalisées sur les façades du Monastère Royal de Brou, du Théâtre et de l’Hôtel-de-Ville de Bourg-en- Bresse.

Durée : 15 minutes sur le monastère, 12 minutes sur le théâtre, 10 minutes sur l’Hôtel-de- Ville. Gratuit. Le jeudi, vendredi et samedi jusqu’au 23 septembre 2017. www.couleursdamour.fr

© Serge Buathier

8 – Strasbourg (Bas-Rhin)

Avec “Le théâtre d’ombres”, la cathédrale et la place du Château se transforment tous les soirs en théâtre d’ombres contemporain environnant le spectateur.

Durée 15 minutes. Gratuit. Tous les soirs de juillet, août et septembre 2017. www.ete.strasbourg.eu.

© Geneviève Engel / Ville et Eurométropole de Strasbourg

9 – Le Puy-en- Velay (Haute-Loire)

Le spectacle “Puy de lumières” projette couleurs et images sur la cathédrale Notre-Dame du Puy mais aussi sur le rocher Saint Michel d’Aiguilhe, le théâtre, l’hôtel de ville, la chapelle Saint Alexis. Attention, certaines images de dragon ou de loup en très grand format peuvent impressionner les petits.

Parcours libre d’1 h 30 entre la ville basse et la ville haute. Gratuit. Tous les soirs jusqu’au 30 septembre 2017. www.puydelumieres.fr

10 – Amiens (Somme)

Une des pionnières dans l’art d’illuminer sa façade (elle a commencé il y a 15 ans), la cathédrale d’Amiens présente une nouvelle mise en scène : “Chroma”. C’est un formidable travail sur la polychromie. Les tableaux largement inspirés de l’architecture gothique réservent de belles surprises.

Gratuit. Tous les soirs jusqu’au 15 septembre 2017, www.amiens.fr.

Tags:
tourisme
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]