Aleteia

Cet été, emmenez vos enfants randonner avec un âne

© Shutterstock
Share
Comment

Compagnon idéal des petites jambes fatiguées et des randonneurs en quête d’authenticité, l’âne offre tout le plaisir de la marche à pied en pleine nature et en toute légèreté.

A l’heure où tout est planifié et va si vite, même nos vacances, la randonnée avec un âne permet de se poser et de vivre un vrai moment en famille. Avec une allure de 3 à 4 km/heure, partir avec un âne, c’est prendre le temps pour marcher, observer, contempler. En un mot : profiter ! Ludique et écologique, ce type de tourisme permet de vagabonder sur les petits chemins de traverse et de découvrir de superbes paysages dans le respect du rythme de chacun, de la nature et de l’âne, bien loin des autoroutes surchargées et des endroits bondés. Parfaite illustration du proverbe « Il n’y a point de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin », c’est aussi une belle reconversion pour un animal qui, il y a quelques temps encore, était en voie de disparition !

D’un point de vue pratique, l’âne est aussi capable de porter 30 à 40 kgs répartis de part et d’autre de ses flancs (de quoi s’affranchir des gros sacs à dos !). Il motive les enfants pour la marche et peut les porter s’ils sont fatigués.

L’âne, un animal attachant

Mais l’âne n’est pas qu’un porte-bagages, c’est un animal doux et calme, attentif aux autres et qui apprécie et recherche la compagnie, des autres ânes comme celle des humains, notamment des enfants. Il n’est pas rare qu’une complicité et un véritable lien affectif se créent entre lui et les petits randonneurs. Doté d’une excellente mémoire, il se souvient parfaitement des personnes qu’il a accompagnées et vient spontanément à leur rencontre au bout de l’enclos même si plusieurs années se sont écoulées. Ses qualités en font également un compagnon idéal pour les personnes handicapées, que ce soit dans une approche pédagogique, thérapeutique ou d’accessibilité à la randonnée.

Partir seuls ou accompagnés

Plusieurs formules sont généralement proposées sur une ou plusieurs journées. Les randonneurs peuvent choisir de se faire accompagner par l’ânier qui leur fera découvrir la faune, la flore, l’histoire et le patrimoine de sa région. Ils peuvent aussi partir en autonomie avec un plan du circuit à suivre, la liste des hébergements ou bivouacs et les consignes de sécurité. Une petite formation préalable est assurée par l’ânier pour apprendre à diriger l’âne et à s’en occuper si la randonnée dure plusieurs jours : étrillage, brossage, curage des pieds, pansage, pose du bât, réglage des sangles, préparation des bagages en équilibrant les poids… Tout un rituel à effectuer chaque jour à l’arrivée ou avant le départ, auquel les enfants sont ravis de participer et qui les responsabilise.

Des sentiers mythiques

Et si l’on a du temps, pourquoi ne pas se lancer sur un itinéraire mythique ? S’engager sur les pas de Stevenson à travers les Cévennes jusqu’à Saint-Jean-du-Gard, s’imprégner de spiritualité sur les chemins qui mènent jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, replonger dans l’Histoire sur le sentier international des Huguenots, découvrir la plus grande réserve naturelle de France lors de la grande traversée du Vercors… Ou encore, comme Edouard et Mathilde Cortès*, partir en pèlerinage à Rome.

Leur périple ? Mille quatre cents kilomètres sur la via Francigena avec leurs trois filles (3 ans, 1 an et demi, 4 mois) et l’âne Octave, un Grand Noir du Berry ! Une aide indispensable pour tirer la carriole abritant enfants et bagages et un joli symbole qui n’est pas sans évoquer le périple de la Sainte Famille sur les routes de Palestine. Quatre mois d’un voyage exceptionnel qui leur a permis “de goûter à quelques denrées rares : le temps, la famille, la nature” et “de se recentrer sur l’essentiel : la rencontre non seulement de soi-même et des autres, mais aussi de Dieu”.

Pour préparer votre randonnée, consultez le site de la FNAR (Fédération Nationale Anes et Randonnées) : www.ane-et-rando.com

*En chemin vers Rome, Édouard Cortès, éd. XO, 264 p, 18,90 €

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]