Aleteia

Les Rencontres d’Arles : Découvrir la ville sous l’œil photographique

Rencontres Arles
Éric Julien, Sans titre. Éric Julien, Untitled. Courtesy of the artist.
Share
Comment

25 lieux, 250 artistes, des talents du monde entier : Le cœur d'Arles bat au rythme de la photographie tout l'été. L'occasion de redécouvrir, en famille, la cité camarguaise, transformée, jusqu' au 24 septembre 2017, en musée vivant à ciel ouvert.

Comme une œuvre d’art collective, Les Rencontres de la photographie d’Arles sont la promesse d’une parenthèse créative et singulière. Dans un vent de liberté, les photographes, leurs œuvres, les lieux et le public créent une alchimie propre au festival.

Avec un goût prononcé pour l’ailleurs, cette 48ème édition est une ode à l’Amérique latine en général et à la Colombie en particulier avec un thème « Latina ! ». 28 artistes donnent à voir leur regard sur un pays à peine sorti d’un demi-siècle de guerre civile. La découverte de l’autre, c’est aussi l’Iran vu par 62 artistes et des dizaines de photos des années 1979 à nos jours.

Les Rencontres s’attachent aussi à faire vibrer les paysages d’ici, une façon de montrer que le voyage n’est pas toujours là où on le croit. Parmi les autres thèmes de la programmation imaginée par Sam Stourdzé, directeur du festival, et Hubert Védrine, président du festival : L’Expérience du territoire – villes nouvelles, aménagements et magie citadine;  Je vous écris d’un pays lointain – regards sur le monde- ou Désordres du monde, des réflexions sur notre futur. Une programmation éclectique, à la fois généreuse et variée.

L’atmosphère des Rencontres d’Arles, ce sont aussi les lieux d’expositions qui jalonnent la ville. Une vingtaine de monuments du patrimoine architectural, des maisons abandonnées, des anciennes boutiques, des entrepôts ou des jardins urbains. Différentes lieux et autant de personnalités, une expérience unique pour chacun.

Avec une fréquentation en hausse et un chiffre historique en 2016, les Rencontres de la photographie d’Arles s’imposent comme le rendez-vous incontournable de la photographie. Arlésiens ou visiteurs, le festival propose aussi des stages de photos tout l’été autour de thématiques variées, des rencontres, des conférences et des débats, un pôle pédagogique destiné aux plus jeunes pour donner à voir, apprendre à regarder.

Où dormir ?

L’Hôtel du Cloître
Dans une ambiance soignée, l’Hôtel du Cloître berce ses visiteurs par la couleur et un caractère affirmé. En plein centre d’Arles, il permet d’arpenter toute la ville à pieds.
Hôtel du Cloître, 18 rue du Cloître à Arles, 04 88 09 10 00.

Le Nord Pinus
Mythique, le Nord Pinus est un hôtel à la déco bohème et voyageuse. On aime son style affirmé et son emplacement au cœur de la ville.
Le Nord Pinus, 14 place du Forum à Arles, 04 90 93 44 44.

La Maison d’Arles
Dans un hôtel particulier, découvrez Arles de l’intérieur. Décoration de charme, pierres apparentes et toit-terrasse pour profiter du soleil de fin de journée, la Maison d’Arles est une adresse où il fait bon vivre.
La Maison d’Arles, 19 rue de l’Amphithéâtre à Arles, 06 81 38 12 38.

Où se restaurer ?

Le Criquet
Une table où tout est bon, tout est frais. Le décor minimaliste et authentique peaufine le déjeuner ou le dîner. On prend plaisir à se régaler, tout simplement.
Le Criquet, 21 rue Porte de Laure à Arles, 04 90 96 80 51.

Du Bar à l’Huître
Place aux plaisirs de la mer avec ce restaurant aux saveurs d’ici et d’ailleurs. En tartare, en filet ou entier, le poisson se déguste jusqu’à la dernière miette. Optez aussi pour les coquillages et crustacés !
Du Bar à l’Huître, 12 place du Forum à Arles, 04 90 97 94 38.

Chardon
Comme une invitation à la découverte, le Chardon laisse ses cuisines aux mains de différents chefs. Un restaurant pop-up pour une créativité sans frontières et un éternel renouvellement.
Chardon, 35 rue des Arènes à Arles, 09 72 86 72 04.

Où boire un verre ?

Le Chiringuito
Du 3 juillet au 24 septembre 2017
Embarquez sur le nouveau resto guinguette à l’esprit festif et décontracté. Des expositions de photographies, un cinéma en plein air, une librairie pop-up Actes Sud et un Vinyl Store éphémère. Pour les festivaliers et les curieux, un lieu éphémère à découvrir tout l’été !
Le Chiringuito, 65 bd Emile Combes à Arles.

Ground Control
Dans un hangar désaffecté, le temps des Rencontres, le Collectif Ground Control créé un lieu pour les festivaliers. Un bar avec transats, dj sets, grillades, soirées, son air de guinguette tendance et décalée, un verre après une expo, quelques tapas, un ciné plein-air, un ping-pong, une pétanque, etc. Ground Control, près de la gare d’Arles.

Infos pratiques :

Expositions jusqu’au 24 septembre inclus (certains lieux d’exposition du centre-ville ferment le 27 août au soir).
Tous les jours de 10h à 19h30 (dernière entrée 30 minutes avant la fermeture des portes).
Les Rencontres d’Arles sont entièrement bilingues (français/anglais).
Billetterie en ligne : rencontres-arles.com
Forfait toutes expositions (une entrée par lieu, valable du 3 juillet au 24 septembre) :
Juillet/août : 36 euros (en ligne) et 40 euros (sur place).
Forfait journée (une entrée par lieu, valable sur une seule journée) :
Juillet/août : 29 euros (en ligne) et 33 euros (sur place).

Les Rencontres proposent aussi un tarif réduit, un tarif pour le mois de septembre et une gratuité selon certaines conditions (voir le site officiel).

Tags:
tourisme
Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]