Aleteia

Diapo – Les églises parisiennes détruites lors de la Révolution française

Share
Comment

En pleine tourmente révolutionnaire, alors que les églises et couvents sont confisqués par l'État, beaucoup d'entre eux furent vandalisés ou même détruits.

Le 2 novembre 1789, un décret déclare que les biens du clergé appartiennent désormais à l’État. Suite à cette décision, de nombreuses églises sont vandalisées, pillées voir même détruites. Ces destructions commencent très tôt, dès 1790. Lorsqu’elles ne sont pas détruites, les église sont vendues à des particuliers et très souvent utilisées comme carrière de pierres. Au cours du XIXe siècle, les destructions se poursuivent. Certaines églises, rachetées par des industriels, sont utilisées comme lieu de stockage sans être véritablement entretenues. Elles finissent alors pas se dégrader et tombent en ruines.

À Paris, on compte environ une trentaine d’églises détruites sous la Révolution. Aleteia en a sélectionné dix à découvrir dans le diaporama ci-dessous.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]