Aleteia

10 points de la règle de saint Benoît à appliquer au quotidien

Share
Comment

La règle de saint Benoît, connue pour son exigence, se divise en 73 chapitres. Si elle s’adresse à l’origine aux moines bénédictins, elle contient quelques pépites pour aider chacun à sanctifier notre quotidien.

Le fondateur d’un des plus grands ordres monastiques de l’histoire de la chrétienté — dont on célèbre la fête le 11 juillet — a laissé derrière lui un héritage considérable, à commencer par la fameuse règle qui porte son nom. Certains de ses articles méritent d’être mis en pratique par chacun, religieux ou non. Sélection non exhaustive.

Les instruments des bonnes œuvres (chapitre 4)

« Par amour du Christ, prier pour ses ennemis. »

« Ne rien préférer à l’amour du Christ.
 »

L’obéissance (chapitre 5)

« Le premier degré d’humilité est l’obéissance sans délai. »

L’humilité (chapitre 7)

« L’homme estimera que Dieu, du haut du ciel, le regarde à tout moment, qu’en tout lieu le regard de la divinité voit ses actes et que les anges les lui rapportent à tout moment.
 »

La révérence dans la prière (chapitre 20)

« Sachons bien que ce n’est pas l’abondance des paroles, mais la pureté du cœur et les larmes de la componction qui nous obtiendront d’être exaucés. »

Les frères malades (chapitre 36)

On prendra soin des malades avant tout et par-dessus tout. On les servira comme s’ils étaient le Christ en personne, puisqu’il a dit : “J’ai été malade et vous m’avez visité” (Mt 25, 36)

Le travail manuel de chaque jour (chapitre 48)

« L’oisiveté est ennemie de l’âme. Les frères doivent donc consacrer certaines heures au travail des mains et d’autres à la lecture des choses divines. »

La réception des hôtes (chapitre 53)

« Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ, car lui-même doit dire un jour : “J’ai demandé l’hospitalité et vous m’avez reçu”. (Mt 25, 35) »

Les vêtements et les chaussures des frères (chapitre 55)

« Lorsqu’on en recevra de neufs, on rendra toujours et immédiatement les vieux qui seront déposés au vestiaire pour les pauvres. »

Le bon zèle que doivent avoir les moines (chapitre 72)

« Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui, tant physiques que morales. »

Ces dix petits conseils glanés dans la règle bénédictine ont prouvé leur efficacité pendant plus de 1 400 ans. Ils ont pour but de remettre Dieu au centre des cœurs et des vies. Une tâche longue et semée d’embûches certes, mais qui mène à coup sûr au don de soi et à la sainteté. Bonnes œuvres, obéissance, soin des malades et des voyageurs apprennent à reconnaître la main de Dieu dans le quotidien, et à savoir mieux la saisir pour se laisser guider à sa sainte volonté.

Télécharger l’intégralité de la règle de saint Benoît sur le site de l’abbaye de Solesmes.

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]