Aleteia

15 fruits de saison à déguster cet été

Cecilia Par
Fruits de saison de l'été
Share
Comment

Juillet et août font la part belle aux fruits de saison gorgés de soleil. Lesquels privilégier sur les étals de marché ou directement chez les producteurs ? Quelles régions de France préférer pour leur origine ? On fait le point pour vous !

Si l’été rime souvent avec beau temps, il apporte aussi son lot de bons fruits de saison, prêts à être consommés nature ou à égayer nos plats. En suivant le calendrier des récoltes, vous accéderez à des fruits matures, gorgés de soleil et de vitamines. Mais surtout, en mangeant local et de saison, vous réduirez aussi l’impact environnemental du transport des produits cultivés, tout en soutenant les producteurs sur place. Le territoire français présente une si belle diversité de fruits d’été qu’il serait dommage de s’en priver !

Grâce à notre sélection, privilégiez les bons fruits de saison…

L’abricot

Les Perses les nommaient « œufs du soleil », et les abricots symbolisent encore dans nos esprits la présence chaleureuse du soleil. En juillet et août, plus d’une trentaine de variétés d’abricot poussent principalement dans le Roussillon, le Gard-Crau et la vallée du Rhône-Baronnies. Plus ou moins sucrés et acidulés, les abricots se consomment aussi bien crus qu’en dessert chaud. Et si on les aime beaucoup sous forme de tarte sucrée, on pense également à eux dans les tajines et couscous.

#tarteabricots et #romarin vous avez déjà testé l'association #abricotromarin ? #instafood

A post shared by Aurélie Bulle de Pâtisserie (@bulle_de_patisserie) on

Le cassis

Ces petites baies noires rondes et lisses, riches en goût et en vitamine C, coloreront vos plats d’une belle teinture violette. Parfaites en gelée, en sirop ou en confiture, les baies de cassis s’invitent aussi avec délice dans les muffins. Les deux variétés françaises de cassis sont principalement cultivées en Val de Loire, Bourgogne, Oise et en Vallée du Rhône.

La figue

La chair onctueuse de la figue et ses parties plus croustillantes procurent une sensation exquise à notre palais. Profitez de la saison pour vous procurer de belles figues fraîches de Provence-Alpes-Côte d’Azur ou du Languedoc-Roussillon. Déposez quelques morceaux dans de la semoule ou dans vos plats salés pour un mix audacieux de saveurs. Et si à la fin de l’été, il vous reste des figues, n’hésitez pas à les déshydrater ou à en faire des sorbets.

La fraise

Avec plus de 600 variétés de fraises dans le monde, ce fruit séduit largement les palais les plus gourmands. Si la France est un petit producteur de fraises à l’échelle Européenne, on retrouve tout de même trois variétés locales disponibles en été : la Ciflorette, la Ronde et la Charlotte. A noter que c’est en juillet que la récolte de fraises est idéale ! Elle se déguste en tiramisu, en granité ou en bavarois. On pensera également à la fameuse charlotte aux fraises pour un dessert gourmand.

La mûre

Fruit de la ronce, la mûre est une jolie baie violette douce et acidulée riche en anti-oxydants. Cueillie dans la nature ou achetée sur le marché, la mûre d’août sera parfaite pour confectionner des sirops, liqueurs mais surtout de savoureuses confitures. Produite principalement en Rhône-Alpes, on la retrouve aussi dans le Limousin-Périgord et en Anjou.

La myrtille

Cette baie ronde bleue-noire séduit par ses notes acidulées, fleuries et boisées. Moelleuse et juteuse, faible en calories et riche en fibres et vitamines, la myrtille se grignote délicieusement au mois d’août. En cake ou en tourte, les saveurs de la myrtille se marient aussi bien au salé qu’au sucré. Quelques baies ajoutées à une tarte ou un crumble apporteront leur petite touche d’originalité.

La framboise

Moelleuse et charnue, la framboise oscille entre des parfums doux et acidulés. Sa belle robe rouge colore les desserts d’été avec élégance. Elle se décline nature, en mousse, en tartelette, en coulis. On la retrouve également dans les eaux détox, pour une boisson fraîche et légère. Elle est essentiellement produite en Rhône-Alpes, en Aquitaine et en Auvergne, bien qu’elle pousse encore à l’état sauvage dans de nombreuses régions au mois de juillet.

La groseille

Les petites grappes de baies rouges pimpantes de groseille réveillent les papilles par leur touche vive acidulée. Comme les autres baies rouges de saison, la groseille se décline en confiture, coulis et tarte. Additionnée de sucre, elle dévoile un meilleur équilibre gustatif tout en procurant une fraîcheur unique en bouche. Elle se cultive en juillet en Rhône-Alpes, Auvergne et Île-de-France.

La mirabelle

Ce fruit rond jaune doré fait rayonner la Lorraine en fournissant 80 % de la production mondiale. Les deux variétés principales, la mirabelle de Metz et la mirabelle de Nancy arrivent à maturité en août. Dévorez-les gorgées de soleil, de sucre et de vitamines. La mirabelle se déguste sur une tarte brisée accompagnée d’un appareil à la poudre d’amande, en tarte ou en clafoutis.

La pastèque

Gorgée d’eau et de vitamines, la pastèque est le fruit de saison idéal pendant les grosses chaleurs. Fraîche et juteuse, elle désaltère parfaitement, tout en comportant peu de calories. On la consomme en août, crue à pleines dents ou en cubes/billes dans des salades de fruits. La pastèque se marie également superbement bien à la menthe fraîche. La pastèque française se cultive en Guyane, en PACA et en Guadeloupe. On pense bien entendu aussi au fameux melon qui sublime nos repas à la même période, mais qui lui est considéré comme un légume et non comme un fruit.

La pêche

Sous sa peau lisse ou veloutée, la pêche dévoile des nuances de couleurs diverses, du blanc à l’orange en passant par le rose. Chaque variété possède son propre parfum, s’accordant ainsi aux préférences des consommateurs et aux besoins de leurs recettes. On retrouve la pêche dans le Sud de la France, particulièrement en Languedoc-Roussillon et en PACA. Si la pêche est très appréciée en dessert, elle s’acclimate aussi très bien en plat salé avec par exemple du canard ou du thon.

La poire

La France cultive une dizaine de poires sur son territoire, dont certaines arrivent à maturité en août et dévoilent leur chair tendre et parfumée sous une peau jaune dorée souple. Consommez-la selon votre préférence lorsqu’elle reste un peu ferme ou qu’au contraire elle devient moelleuse. Crue ou cuite, elle composera vos tartes, gâteaux et verrines. Les amateurs de fromage, sauront l’associer au bleu, au gorgonzola ou encore au chèvre, sur une simple tartine ou dans un cake. Enrobée de chocolat, la poire se pare d’un habit gourmand du plus bel effet.

La pomme

Fruit le plus consommé en France, la pomme se présente sous une myriade de variétés et de saveurs. Disponible toute l’année, elle se conserve également très bien. Jaune, verte, rouge ou rose, la pomme renferme également une chair de texture variable, de moelleuse à croquante. Selon sa variété, un type de pommes se prêtera plus à un certain type de recettes. Votre primeur saura vous conseiller au mieux la pomme idéale à croquer ou celle qui fondera le mieux dans un crumble. Les recettes à base de pommes ne manquent pas : chausson aux pommes, tarte Tatin, compote, strudel, beignets ou encore chips de pommes.

La prune

La prune connaît sa pleine saison pendant l’été, apportant ainsi sur nos tables le plein de vitamines, minéraux et fibres. Tantôt jaune, rouge, bleue ou verte, la prune sucrée et juteuse se consomme aussi bien nature que cuite. Une belle tarte aux prunes saupoudrée de cassonade saura ravir les becs sucrés, tandis qu’un rôti aux prunes fera mouche auprès des amateurs de sucré-salé.

Le pruneau

Au mois d’août, on pensera immédiatement au pruneau d’Agen, fruit noir séché d’une espèce particulière de prunier. On les incorpore dans le far breton, les clafoutis ou cakes mais également dans les plats de viande tels que le tajine d’agneau ou de poulet, le rôti de porc ou avec du lapin. On oublie évidemment pas ses vertus sur le transit intestinal.

 

Pour chaque fruit, on préférera autant que possible ceux issus de l’agriculture biologique, voire ceux du jardin. On prendra soin de bien rincer les fruits sous l’eau ou à l’aide de vinaigre blanc. Pour les fruits de saison non certifiés bio, il conviendra d’éplucher la peau pour limiter l’ingestion de substances pesticides. Bel été à toutes, et bon appétit !

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]