Aleteia

Saint-Guilhem-le-Désert : entre soleil et silence

Share
Comment

C’est sans aucun doute l’un des plus beaux villages de France. Niché au coeur d’un vallon dominé par des barres rocheuses, Saint-Guilhem-le-Désert bénéficie d’une extraordinaire conservation.

C’est un récit médiéval d’une grande richesse. Un jour de l’an 806, Guillaume d’Aquitaine, petit-fils de Charles Martel et cousin de Charlemagne, se retire dans le val de Gellone, en bordure de l’Hérault. Marqué par l’influence de saint Benoît d’Aniane, Guillaume a en effet décidé de revêtir la bure après une intense vie guerrière. S’étant vu confié la défense de l’Aquitaine par Charlemagne en 790, il croisera très souvent le fer contre les incursions musulmanes et participera aux opérations de reconquête qui le virent notamment reprendre Barcelone en 801. Avec Benoît d’Aniane, il partage un même passé guerrier. Soutenant celui-ci dans la fondation de nouveaux monastères, il attend le décès de son épouse en 806 pour entrer en clôture. Décédé en 812 ou 814, Guillaume fût canonisé en 1066 par le pape Alexandre II.

[googlemaps https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d92221.7703418404!2d3.473827175970476!3d43.75354366563408!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x12b158781236c2b9%3A0xd5b48a94936e42f8!2s34150+Saint-Guilhem-le-D%C3%A9sert!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1499354737350&w=600&h=450]

L’abbaye bénédictine qui se visite aujourd’hui est un joyau de l’art roman. Insistons sur l’abbatiale du XIe siècle, particulièrement bien conservée et sur la crypte qui est antérieure à la période romane. Le cloître a quant à lui été dépouillé de la plupart de ses sculptures par un collectionneur américain. Si vous voulez avoir la chance d’en contempler les plus belles pièces, il faudra donc vous rendre… à New York. Il n’en demeure pas moins très apaisant, comme seuls peuvent l’être les cloîtres baignés dans la lumière provençale. Le bourg possède un nombre important de maisons médiévales en très bel état de conservation. Certes, tout y est orienté vers le tourisme, mais à la saison morte, le village est un véritable asile pour les âmes assoiffées de silence et de beauté architecturale.

Un lieu de prière, de silence, de pèlerinage

Durant les mois d’été, Saint-Guilhem-le-Désert est à l’instar du Mont-Saint-Michel volé à son silence et livré aux vacanciers qui parcourent par milliers les rues du petit village. Mais le carmel Saint-Joseph maintient la vocation de prière de l’antique abbaye depuis son installation en 1978. La maison Saint-Élie est mise à disposition des retraitants pour quelques jours de silence, de contemplation et de marche à travers les sentiers rocailleux, entre garrigues et oliviers. Pour les pèlerins, Saint-Guilhem-le-Désert est un excellent point de départ vers Saint-Jacques-de-Compostelle, l’abbaye étant située sur le chemin d’Arles qui rallie le Camino francès en territoire espagnol. Saint-Guilhem vous attend. Ultreïa !

Newsletter
Get Aleteia delivered to your inbox. Subscribe here.
[See Comment Policy]